Comment la justice sanctionne les jeunes mineurs violents

le
1
VIDÉO - Avant 12 ans, un enfant ne peut être incarcéré. Au delà, les peines de prison ne sont que très rarement prononcées par les juges des enfants, qui privilégient les placements dans des centres éducatifs.

Trois adolescents de 12, 14 et 15 ans ont été mis en examen pour violences aggravées, après le tabassage d'un garçon de 14 ans à Saint-Quentin-Fallavier (Isère) qui s'en est sorti avec 52 points de suture. Malgré leur jeune âge, ces derniers sont tous susceptibles de condamnation mais le régime n'est pas le même selon leur âge. En dessous de 12 ans, un enfant ne peut être puni d'une peine d'incarcération. «En revanche, il peut faire l'objet de mesures judiciaires et sa condamnation sera inscrite au casier judiciaire. Cela va du suivi par des éducateurs, au placement en foyer», explique le juge pour enfants au tribunal de Bobigny Jean-Pierre Rosenczveig. «La justice prend volontairement son temps pour juger des enfants ayant commis de tels actes, a...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • .jpeg le jeudi 7 nov 2013 à 09:04

    Je n'arrive pas à m'imaginer comment un séjour en centre spécialisé peut couter de 6 à 800€/jour !