Comment la France a tenté de fabriquer un faux Paris en 1918

le
1
À la fin de la Première Guerre mondiale, l'armée voulait attirer les avions allemands vers des cibles lumineuses imitant les grandes installations de la capitale. Le Figaro a retrouvé des archives détaillant le procédé.

Près d'un siècle après le début de la Première Guerre mondiale, cet incroyable projet de l'armée française reste toujours aussi peu connu. En 1918, alors que le conflit allait toucher à sa fin, la DCA, chargée de défendre le territoire contre les attaques aériennes, s'est lancée dans la construction d'une réplique de Paris destinée à duper les pilotes allemands. Les avions, qui avaient fait leur entrée dans un conflit armée pour des missions de reconnaissance tactique et de bombardement, étaient à l'époque dépourvus de radars. En recréant une ville factice composée d'une myriade d'éclairages lumineux, les Français pensaient pouvoir attirer les raids nocturnes vers de mauvaises cibles.

Fin septembre, le blog anglophone Ptak Science Books a exhumé une revue du 6 novembre 1920, The Illustrated London News, détaillant l'incroyable procédé de défense passive mis au point par les français pour protéger leur capitale. L'information a été reprise en fin de sem...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • mlaure13 le lundi 7 nov 2011 à 13:57

    Et les agents de renseignements allemands sur le territoire...ON LES ALLUME AUSSI...Il est vrai qu'on a fait pire avec la ligne MAGINOT...n'importe quoi...MDR !!!...