Comment la CFE-CGC fragilise encore un peu plus le pacte de Hollande

le
1
François Hollande va devoir dévoiler l'équation de son pacte de responsabilité avant la mi-avril.
François Hollande va devoir dévoiler l'équation de son pacte de responsabilité avant la mi-avril.

Nouveau coup dur pour le pacte de responsabilité de François Hollande. La CFE-CGC, le syndicat des cadres, a retiré sa signature du pacte de responsabilité après l'avoir paraphé le 10 mars dernier ! Par ce coup d'éclat, le syndicat entend dénoncer la nouvelle convention d'assurance chômage négociée la semaine dernière entre le patronat, la CFDT et Force ouvrière. Les nouvelles règles d'indemnisation du chômage imposent notamment un allongement de la période de carence, délai durant lequel le salarié n'est pas indemnisé s'il a négocié une indemnité de départ supra-légale avec son employeur, comme c'est souvent le cas dans le cadre d'une rupture conventionnelle. Cette disposition est censée générer des économies pour le régime, mais elle pénalise les cadres. L'avertissement s'adresse donc surtout au Medef. Lire à ce sujet notre interview de la présidente de la CFE-CGC Carole Couvert Mais tombe bien mal pour la majorité, déjà sanctionnée au premier tour des élections municipales. Heureusement pour l'exécutif, ce revirement ne devrait pas avoir de conséquence juridique. Le texte négocié entre le patronat et les syndicats, axé sur les fameuses contreparties demandées par le président de la République à ces 10 milliards de baisses de charges supplémentaires en faveur des entreprises, n'est qu'un simple "relevé de conclusions des réunions paritaires". "Juridiquement, il n'a pas d'existence", souligne un...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • OSS119 le mardi 25 mar 2014 à 19:30

    Les cadres peuvent toucher plus de 6000 € au chômage, pendant 2 ans. C'est scandaleux...