Comment la BCE aide les banques

le
0
Si la BCE achète ponctuellement des obligations italiennes, c'est pour soutenir les banques qui les vendent en masse, selon la société de gestion Convictions AM.

Les interventions de la Banque centrale européenne sur les marchés obligataires ne doivent pas faire illusion. «Elle parle peu de ce qu'elle fait. On pensait qu'elle achetait pour empêcher les taux italiens de monter au-delà de 6%, puis au-delà de 7%. Mais en réalité, elle a stoppé brusquement ses achats à chaque fois, et laissé ainsi les taux s'envoler au delà des niveaux critiques» observe Alexandre Hezez, responsable de la gestion chez Convictions AM.

Et si son objectif n'était donc ni de contrer la hausse des taux d'intérêt, ni de monétiser la dette? Philippe Delienne, le patron de Convictions AM, en est convaincu: «Elle intervient pour soutenir le système bancaire. Elle se met simplement en face des banques, qui doivent se délester de leurs obligations italiennes et espagnoles pour assainir leurs bilans et qui ne trouveraient pas forcément preneur sur le marché sans elle» explique-t-il.

Manque de crédibilité

Il rappelle que, au total, la BCE a acheté 120

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant