Comment l'OCDE vole au secours des candidats de la primaire de la droite

le
5
Les principaux candidats à la primaire des Républicains ont annoncé qu'ils ne pourraient ramener le déficit budgétaire sous 3 % d'ici fin 2017.
Les principaux candidats à la primaire des Républicains ont annoncé qu'ils ne pourraient ramener le déficit budgétaire sous 3 % d'ici fin 2017.

Dans ses prévisions économiques publiées mercredi 21 septembre, l'organisation internationale recommande, ni plus ni moins, à la zone euro d'assouplir ses règles budgétaires afin de relancer la croissance. Un conseil qui légitime a posteriori la stratégie de Nicolas Sarkozy, de François Fillon, ou encore de Bruno Le Maire, qui entendent tous creuser le déficit public français au-delà de 3 % dès 2017 s'ils sont élus, au nom de la baisse des impôts nécessaire à la relance de l'activité économique.

LIRE notre article Présidentielle 2017 : au diable les règles budgétaires européennes !

« Alors que la phase de consolidation budgétaire dans la zone euro a pris fin, la politique budgétaire ne devrait être que légèrement plus accommodante en 2016 qu'en 2015, du fait d'une interprétation plus flexible des règles et de mesures unilatérales de la part de certains pays. Pourtant, il faudrait aller plus loin pour profiter des coûts d'emprunt particulièrement bas. L'application du pacte de stabilité et de croissance devrait être modifiée pour autoriser une politique budgétaire plus accommodante, par exemple en excluant les investissements nets des règles budgétaires et, plus généralement, en développant une méthode cohérente pour introduire des marges de man?uvre dans l'application des règles », détaille l'OCDE.

Le risque d'une nouvelle...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • b.renie il y a 2 mois

    Enfin il y a trop de gens qui vivent du travail des autres. Il faut réduire la dépense publiques aux environs de 40% en réformant vraiment le schéma organisationnels politico/administratif du pays à trois échelons Communal Régional Central se consacrant essentiellement au régalien.

  • b.renie il y a 2 mois

    La réalité du problème français est aussi le déficit de la balance commerciale qui ne cesse de croître parce que le tissu industriel de la France ne cesse de dépérir. Alors il faut acheter à l'étranger ce que l'on consomme régulièrement notamment l'énergie si on ferme les centrales nucléaires. Certaines dispositions du code du travail doivent être revues, pour attirer de nouveau des entrepreneurs

  • b.renie il y a 2 mois

    au diable les règles budgétaires européennes ! on entend cela comme si c'était le sésame du retour de la croissance. Toute dette génère un passif qui est par nature un boulet qu'il faut traîner Elle ampute les recettes budgétaires qui ne sont plus disponibles pour financer une vraie politique de réorganisation politico/administrative du pays qui réduira la dépende publique à 40% du PIB. C'est cela à quoi il faut s'attacher

  • rillouto il y a 2 mois

    tout est dans le titre de cet article ! une belle brochette de loosers sur la photo,dont un qui n'ecoute meme pas le discours,toujours le meme perturbateur,qui merite son bonnet d'ane et le coin !

  • umrk il y a 2 mois

    Qu'en pensent les boches, qui sont les décideurs ?