Comment l'amour se niche dans les neurones

le
0
Une équipe de neuroscientifiques suisses a décrypté les circuits du désir dans le cerveau.

Il ne faut pas forcément blâmer le partenaire quand une femme souffre d'un manque de désir sexuel, mais cela peut être révélateur d'un dysfonctionnement de certains circuits neuronaux. C'est ce que viennent de montrer Francesco Bianchi-Demicheli et ses collègues de l'université de Ge­nève, qui ont fait passer des IRM fonctionnelles (imagerie du cerveau en action) à une trentaine de femmes dont la moitié souffrait d'un manque de désir.

Simultanément, les chercheurs leur ont diffusé des images érotiques ou neutres pour voir ce qui se passait. Ils ont alors remarqué que les femmes à la libido en berne avaient une activation beaucoup moins forte des régions profondes du cerveau normalement impliquées dans les émotions, comme si elles avaient plus de mal à associer les images érotiques à des souvenirs agréables. La solution proposée par les sexologues demandant dans ces cas à leurs patients de se remémorer des souvenirs de couple plaisants pour redynamiser ces ci

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant