Comment Kerviel a (re)trouvé la foi : retour sur le parcours d'un converti

le
1
Comment Kerviel a (re)trouvé la foi : retour sur le parcours d'un converti
Comment Kerviel a (re)trouvé la foi : retour sur le parcours d'un converti

Comment un ex-trader accusé d'avoir causé à sa banque, la Société générale une perte de 4,9 milliards d'euros, a t-il retrouvé le chemin de la spiritualité ? Cette histoire romanesque, digne d'un film qui devrait d'ailleurs sortir en salles en juin, réalisé par Christophe Barratier («Les Choristes»), grand ami et soutien de Jérôme Kerviel, ne s'est pas construite en un jour. Retour sur un parcours spirituel que l'intéressé semble avoir entrepris à la veille de sa condamnation.

Étape 1 : L'interview d'Aleteia

Avant d'être interrogé par le site catholique Aleteia au début du mois de février, l'ex trader Jérôme Kerviel, accusé par la Société générale de lui avoir faire perdre près de 5 milliards d'euros en 2008, n'avait guère évoqué sa foi. Interrogé par exemple pendant près de 10 minutes sur l'affaire et sur ses soutiens dans l'émission «C à vous» (France 5), en octobre 2013, pas une seule fois il n'évoque sa foi 

VIDÉO. Jérôme Kerviel appelle au secours

Ce jour là, à la question «Qui incarne selon vous ces valeurs d'honnêteté et de morale ? », il répond au réseau catholique soutenu par la Fondation pour l'Evangélisation par les Médias :«Le Pape François représente pour moi une figure -LA figure- morale d'honnêteté et de droiture.»

Pour l'heure, il évoque une foi «fragile», « entamée largement par toute l'injustice de cette affaire et dans le même temps», vantant chez le pape «l'image d'un phare qui montre un cap, seul à même de moraliser le système et de mettre en échec l'insupportable relégation de l'humain au second plan».

ÉTAPE 2 : La «rencontre» avec le Pape

Après cette interview, la foi de Kerviel semble bien rallumée. Le 19 février, accompagné par son avocat David Koubbi, Jérôme Kerviel est au Vatican. De là, son comité de soutien poste deux messages sur Tweeter, évoquant une lettre que Jérôme Kerviel aurait écrit au ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M2266292 le mardi 20 mai 2014 à 05:48

    Soutenons Jérôme Kerviel, la bête noir du sapin chef des escros, kau....