Comment Iliad peut réussir à mettre la main sur T-Mobile US

le
0

(lerevenu.com) - Le communiqué de presse mis en ligne le 31 juillet est venu confirmer les rumeurs : Iliad a jeté son dévolu sur T-Mobile US. Attendu sur sa capacité à participer activement à la consolidation du secteur français des télécoms, la maison-mère de Free a surpris son monde en dévoilant son intérêt pour le quatrième acteur américain dans la téléphonie mobile, détenu à 66% par Deutsche Telekom. Probablement surpris, les investisseurs ont froidement accueilli la nouvelle, l'action chutant de 7% le jour d'annonce (voir le

cours Iliad). Mais lorsque l'on y regarde de plus près, l'intérêt de Xavier Niel pour les marchés à l'international n'est pas nouveau. Indépendamment d'Iliad, il a déjà tenté par le passé de formuler des offres sur Orange Suisse et Mobistar en Belgique en s'alliant à des fonds. En vain. Mais il est à titre personnel actionnaire de Golan Telecom, le clone israélien de Free...

Même si T-Mobile US vaut près de deux fois plus qu'Iliad en Bourse, l'opération est réalisable d'un point de vue financier. Car la récente bataille qui a vu Numericable griller la politesse à Bouygues pour le rachat de SFR est venue rappeler que, dans le secteur des télécoms, la notion de taille ne prévaut pas toujours. C'est ainsi qu'Iliad a soumis au conseil d'administration de T-Mobile US une offre indicative de 15 milliards de dollars en numéraire pour acquérir 56,6% du capital, au prix de 33 dollars par action. Pour financer

Lire la suite sur le revenu.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant