Comment Hoarau s'est offert une cure de jouvence à Berne

le
0

C'est l'histoire d'un type qui, jusqu'à ses 19 ans, a grandi à Saint-Pierre, une petite île au sud de la Réunion, avant de se promener entre la Normandie, la Bourgogne, Paris et la Gironde. Avec, entre-temps, une folie en Chine qui l'a fait disparaître de la carte. Depuis l'été dernier, "l'aventurier" Hoarau a posé ses valises à Berne, en Suisse germanique. Et il cartonne ! Mieux, en prolongeant jusqu'en 2018, il compte bien profiter encore de la douceur helvétique. Explications d'une Redemption Song pour ce fan de Bob Marley.

"En Chine, j'ai flingué ma carrière." Quand Guillaume Hoarau débarque libre de tout contrat aux Young Boys de Berne fin août 2014, après une pige contrastée à Bordeaux, il sait qu'il n'a plus de temps à perdre. "En partant au Dalian Aerbin FC, j'ai fait un choix financier, c'était un risque à prendre qui n'a pas marché", poursuit le Réunionnais dans un entretien à la Radio Télévision Suisse, quelques jours après son arrivée dans la capitale helvétique. De l'île de la Réunion à Paris, en passant par Le Havre et Gueugnon, la Chine, Bordeaux et Berne, "l'aventurier" comme il se définit lui-même, a bourlingué. Assez même. Il s'agit désormais de (se) prouver qu'à 31 ans, il peut retrouver son meilleur niveau des années PSG, lui qui avait dignement succédé à Pauleta sur le front de l'attaque rouge et bleu.

Young Boys - FC Lucerne, 8e journée du championnat, 14 septembre dernier. En fin de match, alors que les deux formations ne parviennent pas à se départager (2-2), l'entraîneur Ulrich Forte décide de lancer sa nouvelle recrue. Hoarau remplace Renato Steffen. Quelques minutes plus tard, en renard des surfaces à la réception d'un corner, le Français inscrit le but de la victoire (3-2). Ou plutôt, il délivre une passe décisive à Alain Rochat, qui n'a plus qu'à pousser la balle au fond des filets. Qu'importe, les débuts en Super League sont déjà réussis. Au milieu des Jaune et Noir massés en ligne devant le virage bernois à la fin du match, le grand Guillaume peut saluer ses supporters. Il ne faudra pas longtemps pour que le numéro 99 devienne leur chouchou.

Ligue 1 - Hoarau, le moral à Berne Chouchou, FC Bâle et buts à gogo
Pourtant, quelques semaines auparavant, Hoarau aurait pu…





Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant