Comment Gorgé et Montebourg ont mené l'opération Phidias

le
0
L'opération est stratégique : Phidias est la seule entreprise française capable de fabriquer des imprimantes 3D.

Et si c'était vraiment le secteur d'avenir de l'industrie? Mercredi, le groupe Gorgé a annoncé le rachat de Phidias, une entreprise qui réalise 1 million d'euros de chiffre d'affaires, pour 4,84 millions d'euros. Rien dans les montants annoncés ne laisse imaginer les enjeux de cette transaction. Et pourtant l'opération est stratégique.

Elle s'est engagée il y a peu. Début 2013, des groupes américains et européens ont fait part de leur intérêt pour Phidias, la seule entreprise française capable de fabriquer des imprimantes 3D. Ce processus est ni plus ni moins présenté comme la «nouvelle révolution industrielle». Même Barack Obama l'a dit. On prête à l'impression 3D toutes les vertus, à commencer par des perspectives de croissance annuelle à deux chiffres du marché et la capacité de revitaliser le tissu industriel. L'impression en 3D permet en ...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant