Comment fonctionne un contrat en alternance ?

le
0

Les contrats en alternance sont recherchés par les employeurs, parce que ces contrats doivent faire partie des personnes embauchées par les entreprises. Mais aussi, et surtout parce que cette formule permet de former une personne directement sur le terrain.

L’alternance, à la fois pratique et théorique

Le principe même de l’alternance est de suivre, tour à tour, des cours théoriques, et d’autre part, de participer à la vie d’une entreprise. Ainsi, la personne, durant certaines périodes, sera dans une salle de classe, comme pour un cursus traditionnel. Mais à d’autres moments, elle sera dans une entreprise, où elle sera utile, tout en étant formée à son futur métier.
Il existe deux catégories de contrats en alternance :
  • Les contrats d’apprentissage : ce sont des contrats plutôt longs, d’un à trois ans. Sauf exception, la personne doit avoir entre 16 et 25 ans. Ils sont donc plutôt destinés aux jeunes, notamment après le bac ;
  • Les contrats de professionnalisation : eux aussi sont plutôt destinés aux jeunes, mais les demandeurs d’emploi âgés de plus de 26 ans ainsi que certains allocataires (RSA, ASS, AAH) peuvent aussi y prétendre. Un contrat de professionnalisation est plus court : de 6 à 12 mois, bien qu’il puisse aller jusqu’à 2 ans dans certains cas ;
Ainsi, par rapport à une formation purement théorique, les différences ne manquent pas. La personne a le statut de salarié dans l’entreprise. Elle perçoit donc un salaire, cotise dans un organisme de santé et a droit à ses congés payés. Il est difficile de dire quelle est la proportion de formation théorique et la part pratique : chaque contrat est différent.

L’alternance peut être avantageuse pour tous

L’alternance est relativement prisée. Pour nombre de personnes, elle est un gage d’embauche. Des sociétés spécialisées dans ce type de contrat se targuent même d’afficher 80% d’intégration professionnelle.
Cette forte embauche est probablement à rapprocher des obligations des employeurs. En effet, ceux dont l’entreprise comprend plus de 250 salariés doivent garantir l’embauche d’au moins 4% de leurs salariés sous forme d’alternance. Si tel n’est pas le cas, un malus basé sur la masse salariée peut être imposé.
Mais pour l’employeur, un contrat en alternance peut être intéressant. Au-delà de l’efficacité des alternants, qui ont été formés directement sur le terrain, un bonus peut aussi être appliqué à l’entreprise, si celle-ci comprend plus de 4% d’alternants.
Du côté du salarié, un contrat en alternance est choisi parce qu’il permet de commencer à travailler très vite. La possibilité de renouveler un contrat de professionnalisation permet de multiplier les expériences en entreprise, mais aussi de choisir celle qui vous plaît.

Trucs et Astuces

En entreprise comme en école, vos formateurs vous répèteront que la complémentarité est la clé. Ne pensez pas que la pratique remplace la théorie, ou l’inverse. L’un comme l’autre est indispensable, et vous aurez besoin des deux pour décrocher votre diplôme.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant