Comment faire pour liquider sa retraite ?

le
0

Un départ à la retraite se prépare à l'avance. Comment estimer le montant de votre pension ? À quel moment déposer son dossier ? Quels sont les recours en cas d'erreur ? Toutes les réponses. Avec Le Particulier.

Un départ à la retraite se prépare à l'avance. D'abord, pour déterminer le moment le plus opportun pour cesser votre activité, vous devez mettre à jour tous les éléments de votre carrière professionnelle et évaluer le montant de votre future pension. Vient ensuite la phase pratique de la demande, qui nécessite souvent de remplir plusieurs formulaires.

• Comment estimer le montant de votre pension?

À partir de 55 ans, puis tous les 5 ans jusqu'à votre départ en retraite, une estimation indicative globale (EIG) vous est adressée par votre dernière caisse de retraite. Ce document délivre une estimation des retraites dans chaque régime et une estimation globale, annuelle et mensuelle. Il affiche plusieurs simulations: une pour un départ à l'âge légal de la retraite (entre 60 et 62 ans selon l'année de naissance), puis une par année jusqu'à l'âge auquel vous pourriez prétendre à une retraite à taux plein (entre 65 et 67 ans selon votre génération). Les EIG reçues avant 2016 ne prennent pas en compte les minorations/majorations temporaires qui s'appliqueront (sous conditions) aux salariés nés à partir de 1957 prenant leur retraite complémentaire à partir du 1er janvier 2019. Mais ceux-ci peuvent mettre à jour leur estimation sur le site agirc-arrco.fr et y calculer le montant de leur retraite complémentaire.

Sans attendre l'EIG, vous pouvez réaliser une estimation à tout âge, quel que soit votre régime, avec le simulateur M@rel, mis en place par le groupement d'intérêt public Union Retraite (ex-GIP Info Retraite). Certains régimes proposent même leur propre outil.

Dès l'âge de 45 ans, quel que soit votre régime, vous pouvez demander un entretien personnalisé et gratuit avec un expert. Cette démarche est particulièrement recommandée après 55 ans pour faire le point, procéder à des régularisations et obtenir des estimations de votre pension. Ainsi, l'EIG établit ses projections en partant de votre dernière situation connue. S'il s'agissait d'une période d'emploi, alors que depuis vous avez été licencié, l'entretien vous permettra de prendre connaissance de données plus réalistes.

• À quel moment déposer son dossier?

La retraite n'est pas attribuée automatiquement, il faut en faire la demande. Toutes les caisses de retraite offrent la possibilité de télécharger un formulaire sur leur site ou de l'obtenir par courrier ou téléphone. Vous devez renvoyer ce formulaire, accompagné de pièces justificatives. Et il faut en principe faire une demande par régime. Sauf si, au cours de votre carrière, vous avez exercé des activités professionnelles relevant de plusieurs régimes de retraite de base affiliés (Cnav, la MSA et RSI). Dans ce cas vous pouvez faire une demande unique auprès du dernier régime auquel vous avez cotisé. Si vous ne voulez pas rester sans ressources en attendant les versements de votre pension, vous devez envoyer votre demande plusieurs mois avant le jour choisi pour votre départ (entre trois et six mois selon lerégime concerné).

Si vous avez commencé à travailler tôt, vous avez peut-être droit à la retraite anticipée pour carrière longue. Adressez-vous à votre dernière caisse d'affiliation, six mois au moins avant la date de départ envisagée. Si vous réunissez les conditions, une attestation vous sera délivrée indiquant tous les régimes pour lesquels vous avez cotisé. Si vous êtes fonctionnaire, un simulateur en ligne vous permet de savoir si vous avez droit au dispositif (simuretraite.finances.gouv.fr).

• Quels sont les recours en cas d'erreur?

Il vous manque des trimestres dans un régime, ou des trimestres pour enfant, ou pour maladie n'ont pas été comptés? Même si vous découvrez une erreur après la notification d'attribution de votre retraite, il est possible d'exercer un recours. Commencez par une démarche amiable: c'est obligatoire si vous dépendez de la Cnav, du RSI, de la MSA ou de la Cipav (caisse des professions libérales). Vous devez saisir la Commission de recours amiable (CRA) dans les deux mois suivant la notification de retraite (ou de rejet). C'est facultatif auprès du service contentieux de l'Agirc-Arrco ou du service des pensions dont vous relevez en tant que fonctionnaire. Certaines caisses ont également leur propre médiateur (Cnav, MSA, Cipav). Si le désaccord persiste, vous devez saisir le tribunal des affaires de Sécurité sociale pour un litige avec la Cnav, la MSA ou le RSI, les tribunaux civils pour les conflits avec l'Agirc-Arrco ou l'Ircantec (tribunal d'Angers pour l'Ircantec), le tribunal administratif pour les fonctionnaires

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant