Comment faire face aux impayés ?

le
0

Lorsque l'on loue son bien immobilier, le risque de l'impayé existe. Une situation délicate qui peut se régler par le compromis ou par une injonction de payer, si le dialogue échoue.

Régler un impayé de loyers à l'amiable

Lorsqu'un locataire manque à son obligation de payer son loyer durant un ou plusieurs mois, il est naturel que le propriétaire réagisse. Dans un premier temps, une prise de contact par mail et téléphone peut suffire à créer le dialogue.

En effet, le locataire peut se trouver dans une période financièrement difficile. Un compromis peut être trouvé entre les deux parties, tel qu'un échelonnement du paiement, permettant au locataire de régulariser sa situation. Le recours à la caution peut aussi être effectué. En tous les cas, l'accord sera l'objet d'un document écrit et signé par chacun.

Lorsque le locataire est de bonne foi, il est préférable de rester dans les échanges amiables plutôt que de s'engager dans une procédure.

L'injonction de payer

Cette procédure est relativement simple et s'adresse à la juridiction de proximité, pour des impayés inférieurs à 4 000 ?. Au-delà, on s'adressera au tribunal d'instance. Le juge évalue le dossier et peut ordonner une injonction de payer au locataire. Il est à noter que le bail n'est pas interrompu.

Anticiper, avec une assurance

Une assurance loyers impayés est une bonne solution préventive pour les propriétaires. L'assurance se charge de l'indemnisation dès le premier impayé, sous trois mois. C'est ensuite l'assurance qui entame les procédures de recouvrement auprès du locataire.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant