Comment éviter l'acompte fiscal sur vos dividendes et intérêts en 2017 ?

le
0
Les intérêts sur les livrets hors livrest défiscalisés sont imposés comme des salaires. (© DR)
Les intérêts sur les livrets hors livrest défiscalisés sont imposés comme des salaires. (© DR)

Depuis le 1er janvier 2013, les intérêts perçus sur vos livrets hors livrets défiscalisés (livrets, compte à terme, plan d’épargne logement de plus de 12 ans…) ainsi que vos dividendes d’actions, sont imposés comme des salaires. Ils s’ajoutent à vos revenus et supportent votre tranche marginale d’imposition, sans oublier les 15,5% de prélèvements sociaux.

Une imposition singulière

Ces revenus de votre épargne ont la particularité d’être imposés en deux temps. L’année de perception du revenu,  un acompte de 21% ou de 24% (selon s’il s’agit de dividendes ou d’intérêts) est retenu par  l’administration fiscale. L’année suivante, ces revenus doivent être déclarés et supportent le barème progressif de l’impôt sur le revenu. L’acompte versé, vient ensuite en déduction de l’impôt dû. Une façon pour l’Etat de percevoir une partie de l’impôt en avance, en évitant, pour partie, le décalage existant entre la perception et la déclaration du revenu. 

Une dispense d’acompte possible 

Si vous percevez des intérêts ou des dividendes, vous avez probablement reçu un courrier d’information de votre banque, vous rappelant que vous pouvez éviter cette avance de trésorerie à l’Etat. La dispense d’acompte reste toutefois réservée aux contribuables dont le revenu fiscal ne dépasse pas certains seuils. Votre revenu fiscal de référence de 2015 (indiqué sur

Lire la suite sur le revenu.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant