Comment évaluer les frais pour un contrat d'assurance vie ?

le , mis à jour le
0

L'assurance vie est l'un des placements préférés des Français. Et pour cause, elle affiche souvent des taux plutôt satisfaisants. En revanche, lors de la signature du contrat, il faut se pencher sur les frais qui peuvent vite entraver la rentabilité de l'opération.

Evaluation des frais du contrat d'assurance vie
Evaluation des frais du contrat d'assurance vie

Frais d'entrée

Destinés à couvrir les frais de commercialisation, les frais d'entrée sont directement déduits du montant de chaque versement. Ils sont généralement de l'ordre de 1 à 2% mais peuvent être négociés.
Aujourd'hui, de nombreux contrats d'assurance vie proposés via Internet proposent des frais d'entrée nuls. Ceci s'explique simplement par le fait que leur coût de commercialisation est moindre, ce qui leur permet de ne pas impacter le contrat. Ceci dit, avant de se lancer tête baissée dans un contrat proposant des frais d'entrées nuls, mieux vaut se renseigner sur ses performances. En effet, il sera tout de même plus rentable d'opter pour un contrat performant avec des frais d'entrée plutôt élevés que l'inverse.
Sur certains contrats, les frais d'entrée sont « précomptés », c'est à dire qu'ils ne sont pas déduits à chaque versement mais prélevés en totalité sur la ou les premières primes versées. Cela peut poser un problème en cas de rupture anticipée du contrat. Heureusement ces contrats sont de moins en moins souvent proposés.

Les frais de gestion

Les frais de gestion dépendent du montant du capital déposé sur le contrat. En effet, ils sont prélevés chaque année sur les fonds en euros, en unités de compte selon les montants présents. Ils viennent donc impacter directement la rentabilité de l'assurance vie. Pour les frais de gestion, une moyenne de 0,6% semble raisonnable à savoir que, le taux de rendement du fonds en euros est toujours exprimé net de frais de gestion. Du côté des unités de compte, les frais de gestion sont prélevés sur le nombre de parts acquises.
Ces frais ne sont pas négociables, il s'agit donc de choisir les contrats les moins gourmands pour impacter le moins possible la rentabilité du placement.

Les frais d'arbitrage

Si les deux types de frais énoncés précédemment valent pour toutes les assurances vie, les frais d'arbitrage, eux, ne sont valables que pour les contrats multisupports. L'arbitrage est l'opération qui permet de transférer des fonds d'un support vers un autre. Généralement, les frais sont calculés selon un pourcentage de la somme arbitrée mais certaines compagnies appliquent une somme forfaitaire à chaque opération quel qu'en soit le montant.

Trucs et astuces

Certains contrats présentent des frais de dossier qui s'ajoutent aux autres frais déjà énumérés ci-dessus. Il s'agit de frais fixes liés à la souscription. Ils ne sont payables qu'une seule fois lors de l'ouverture du contrat. Ces frais peuvent généralement se négocier en faisant jouer la concurrence.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant