Comment doper son assurance-vie sans prendre trop de risque ?

le
0
Les fonds en euros ont pour particularité de garantir en permanence le capital investi.
1 Comment sont gérés les fonds patrimoniaux?

La préoccupation première de leurs gérants est de valoriser l'épargne de leurs clients de la manière la plus régulière possible, en amortissant au maximum les chocs. Pour cela, ils ne se fixent aucune contrainte. En fonction de leurs anticipations, libre aux gérants d'investir où bon leur semble, en actions ou en obligations, via des titres en direct, des trackers ou des produits dérivés, et ce partout dans le monde, mais avec une prise de risque toujours limitée. Il est ainsi rare que la part des fonds investie en actions excède 30 %, et jamais 50 %. Reste qu'il n'est pas toujours simple de les identifier. Il n'existe, en effet, aucune catégorie recensant ces «fonds patrimoniaux» (ils sont généralement classés en fonds «diversifiés»). Parmi les meilleurs, citons Arty, géré par la Financière de l'Échiquier, Carmignac Patrimoine (Carmignac Gestion), CPR Croissance Prudente (CPR AM), Eurose (DNCA Finance), M & G Optimal Income (M & G Investments), Nordea 1 Stable Return Fund (Nordea) ou encore Rouvier Patrimoine (Rouvier associés).

2 Sont-ils aussi sûrs que les fonds en euros?

Non. Les fonds en euros ont pour particularité de garantir en permanence le capital investi. Ce n'est évidemment pas le cas des fonds patrimoniaux, soumis aux ­aléas boursiers. Tous peuvent donc enregistrer des baisses ponctuelles, et aucun d'entre eux n'a totalement échappé aux turbulences qui ont suivi la faillite de Lehman Brothers en 2008 ou à la crise des dettes souveraines de 2011 en Europe. Même lors de périodes plus calmes, les meilleurs gérants peuvent aussi finir par se tromper. C'est ainsi que Carmignac Patrimoine, le fonds vedette de Carmignac Gestion, a perdu près de 10 % en mai et juin dernier, faute d'avoir anticipé les conséquences de la politique monétaire américaine sur les marchés émergents. Ce qui n'empêche pas ce poids lourd (24 milliards d'euros sous gestion!) de grimper sur un rythme de 8,60 % par an depuis sa création en 1989. Pour minimiser les risques, il est toutefois recommandé de conserver ces fonds au moins 2 ou 3 ans, quitte à panacher son investissement dans plusieurs d'entre eux. Mais les fonds en euros restent à privilégier par les épargnants en quête de sécurité absolue.

3 Dans quels contrats les intégrer?

Même si les acteurs traditionnels commencent à s'y intéresser - Amundi a lancé Amundi Patrimoine début 2012, un fonds disponible dans certains des contrats commercialisés par ses banques actionnaires, Crédit agricole, LCL et Société générale - vous ne trouverez que rarement ce type de fonds dans les contrats grand public. Ils se dénichent plutôt dans les contrats proposés par des conseillers en gestion de patrimoine, des banques en ligne ou des courtiers sur Internet (Altaprofits, BforBank, Boursorama, Finance Sélection, Fortuneo, Linxea, Mon financier...). Évitez, en revanche, d'y souscrire via votre compte titres, à la fiscalité plutôt pénalisante.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant