Comment dompter la masse salariale de l'État

le , mis à jour le
16
Didier Migaud a une nouvelle fois appelé le gouvernement à prendre des mesures pour bien maîtriser sa masse salariale.
Didier Migaud a une nouvelle fois appelé le gouvernement à prendre des mesures pour bien maîtriser sa masse salariale.

Le gouvernement sera-t-il vraiment capable d'endiguer l'augmentation tendancielle de la dépense publique ? C'est la question qui vient immédiatement à l'esprit à la lecture du dernier rapport de la Cour des comptes. Sur une saisine de la commission des Finances du Sénat, les sages de la Rue de Cambon ont cette fois planché sur « la masse salariale de l'État ». En clair, sur le poids de la rémunération des fonctionnaires d'État, sujet qu'ils ont élargi à l'ensemble de la fonction publique (collectivités territoriales, Sécurité sociale). Ce poste est considérable puisqu'il représente près d'un quart de la dépense publique totale ou 13 % du PIB, soit le poids « le plus important des pays de l'OCDE, à l'exception des pays scandinaves ».

À première vue, l'État lui-même est devenu plutôt un bon élève. Il a fait des « efforts notables » pour parvenir à « quasiment stabiliser sa masse salariale depuis 2011 », a souligné le premier président de la Cour des comptes, Didier Migaud, lors d'une audition au Sénat mercredi matin. Les progrès ont d'abord porté sur les effectifs, grâce au non-remplacement d'un fonctionnaire sur deux partant en retraite voulu par Nicolas Sarkozy de 2008 à 2012. Depuis 2010, la rémunération des fonctionnaires a aussi été touchée avec le gel du point d'indice puis la réduction des mesures catégorielles, depuis 2013.

Des objectifs ambitieux...

Cette politique, qui influence...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M3366730 le jeudi 10 sept 2015 à 18:09

    Il y a trop de cadre dans la fonction public, trois fois plus que dans le privé ! Il faut pour les fonctionnaires d'état et territoriaux revoir pour la :- retraite leur taux de cotisation global actuel 21,89% au lieu de 25,88% dans le privé (+ de35% pour les commerçants et artisans), - base d'imposition sur le salaire entre 66 et 69% alors que 100% pour le privé. Qu'ils soient imposables à l'I.R. sur le salaire total comme dans le privé au lieu de 87% actuellement et hors mutuelle !

  • M3366730 le jeudi 10 sept 2015 à 18:04

    Effectivement, il faut supprimer ce statut d'un autre age, il suffit de lire le rapport de la cour des comptes avec comme président un socialiste et de voir la synthèse sur contribuable associés, tout est dit !

  • M1945416 le jeudi 10 sept 2015 à 09:51

    qu'on supprime ce statut

  • M1945416 le jeudi 10 sept 2015 à 09:50

    mais ça fait 30 ans qu'on a les mêmes au pouvoir, issue de la fonction publique , élus par la masse de fonctionnaires et régimes spéciaux ( qui augmente sans cesse ) qui font tout pour que rien ne change pour eux et leurs électorat , alors tant pis pour le privé et le pays

  • M1945416 le jeudi 10 sept 2015 à 09:49

    Autre chiffre choc: 30% de la dérive des dépenses de l'Etat depuis 2006 sont dus aux retraites des fonctionnaires. Sur les 26 milliards (1,3 point de PIB!) d'augmentation des dépenses de l'Etat, 8 milliards ont servi à financer le système de retraites du public. Cette augmentation a été totalement financée par la dette.

  • noterb1 le jeudi 10 sept 2015 à 08:03

    @ hemdal ... les fonctionnaires touchent effectivement un supplément familial de traitement ...qui a l'avantage pour l'état de ne pas compter pour la retraite . C'est sans doute anormal mais les traitements de certains fonctionnaires sont aussi anormaux . Un prof gagne deux fois moins qu'en Allemagne par exemple . que proposez vous ?

  • soulamer le jeudi 10 sept 2015 à 07:59

    Emploi a vie promotion régulière primes maladie jour de carence ect... tout ça financé par la dette supportée par tous. Certains capitalisent tranquilles quand d'autres s'appauvrissent et prennent tous les risques.

  • ceriz le jeudi 10 sept 2015 à 07:36

    dompter vous avez dit? c diviser par deux les 645000 élus dont dispose la france! les députés , les ministres etc..............et les foncs!

  • heimdal le jeudi 10 sept 2015 à 06:55

    A l'heure ou toutes les demandes se font sur internet ,quel besoin a-t'on de conserver toute cette pléïade de gens qui ruinent la France .?

  • heimdal le jeudi 10 sept 2015 à 06:51

    Lisez la suite du rapport :les fonctionaires touchent un supplément familial de traitement, « hérité d'une époque antérieure à la sécurité sociale » et qui vient s'ajouter aux allocations familiales. Les territoriaux ne travaillent même pas 35 heures et la gauche en a embauché 30000 de plus ! .On croît rêver !!!