Comment Deschamps pourrait-il réintégrer Ribéry ?

le
0
Comment Deschamps pourrait-il réintégrer Ribéry ?
Comment Deschamps pourrait-il réintégrer Ribéry ?

Au lendemain des déclarations de Franck Ribéry, nous avons tenté d'imaginer un retour du joueur du Bayern Munich en équipe de France. A quel poste, avec quel rôle et surtout dans quelles conditions ?

Il a suffi d’une phrase, dont on ne sait même pas si elle a été réfléchie par le principal intéressé, pour que la sphère médiatique s’enflamme. Oui, Franck Ribéry est candidat à une place à l’Euro 2016. Sous un maillot bleu qu’il n’a plus porté depuis deux ans et pour défendre les couleurs d’un pays qui parait le rejeter depuis un bon moment. D’ailleurs, les commentaires nés de sa déclaration démontrent l’exact inverse d’un enthousiasme général. En France, peu sont ceux qui espèrent voir Didier Deschamps rappeler Franck Ribéry. Pourtant, l’ancien Marseillais se fondrait parfaitement dans le système en 4-3-3 si cher au sélectionneur. Depuis son arrivée, Didier Deschamps n’a que très occasionnellement dérogé à ce principe qui semble ancré dans le marbre. Et au Bayern Munich, le natif de Boulogne-sur-Mer occupe le couloir gauche dans une position quasi-similaire.

Décisif lors de ses dernières sélections

C’est d’ailleurs dans ce couloir gauche qu’il avait brillé, le 19 novembre 2013 au stade de France. Face à l’Ukraine, lors du barrage retour qualificatif pour la Coupe du Monde 2014 (3-0), Franck Ribéry avait réalisé l’une de ses prestations les plus abouties en sélection avec deux passes décisives. Un match dans la lignée de ses performances des mois passés en équipe de France. Un doublé en Biélorussie en septembre 2013, où il avait tiré les Bleus d’un bien mauvais pas (2-4), un but et trois passes décisives un mois plus tard contre l’Australie (6-0), et enfin un but et une passe décisive lors du dernier match des éliminatoires face à la Finlande (3-0). Sauf que l’élan du Bavarois avait été brisé par une blessure au dos récurrente qui l’avait finalement privé du Mondial.

Aucune complémentarité avec la nouvelle garde

Ce qui ressort de toutes ces rencontres, c’est la capacité de l’international aux 81 capes de faire des différences. Souvent décisif avec les Bleus, hormis lors d’une année 2011 noire, l’ancien Messin est un leader technique, ce dont Didier Deschamps manque aujourd’hui. Dans une équipe de plus en plus jeune, il pourrait aussi être un relais expérimenté sur le terrain aux côtés de joueurs comme Hugo Lloris, Patrice Evra, Lauret Koscielny ou Blaise Matuidi. Mais au rayon complémentarité, ça coince. Car hormis Karim Benzema et Mathieu Valbuena, dont les participations à l’Euro sont en suspens pour des raisons différentes, Franck Ribéry ne connait quasiment personne dans le secteur offensif. Tout juste a-t-il joué des bouts de matchs avec Olivier Giroud. Avec Antoine Griezmann, le nouvel homme fort de cette attaque tricolore, il ne partage que 22 minutes lors d’un match amical contre les Pays-Bas en mars 2014 (sa dernière sélection). Hatem Ben Arfa n’a lui évolué qu’une petite dizaine de fois avec lui et les deux hommes ne se sont plus croisés depuis l’Euro 2012. Anthony Martial et Nabil Fekir n’ont même jamais joué à ses côtés.

Un problème d’image et de forme

Le retour éventuel de l’ancien Marseillais pose surtout un problème d’image à la FFF. Alors que le président Noël Le Graët et son armée de conseillers réfléchissent déjà à la communication autour de la sélection de Karim Benzema, il semblerait difficile de faire aussi avaler aux supporters français, déjà fermement opposés à la réintégration du Madrilène, un retour de Ribéry. Sans compter que le Munichois reste aussi et surtout un joueur de 32 ans à court de forme. Depuis le début de la saison, le Français n’a disputé que sept matchs avec le Bayern Munich, toutes compétitions confondues, dont seulement deux dans la peau d’un titulaire. C’est bien peu au moment où la plupart des sélectionnables mettent le paquet pour convaincre le sélectionneur. Un sélectionneur qui hésite déjà à emmener avec lui Dimitri Payet, flamboyant avec West Ham, prétendument pour un problème lié à la vie de groupe. Alors intégrer Franck Ribéry, cela parait être une montagne que Didier Deschamps ne franchira sans doute pas.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant