Comment défendre sur Diego Costa, par Maxime Chanot

le
0
Comment défendre sur Diego Costa, par Maxime Chanot
Comment défendre sur Diego Costa, par Maxime Chanot

Maxime Chanot est le dernier défenseur central à avoir croisé la route de Diego Costa. C'était il y a deux semaines lors d'un Luxembourg-Espagne (0-4) où l'attaquant de Chelsea a marqué son premier but avec la Roja. Mais a aussi été sérieusement bougé par le joueur de Courtrai.
Puisque la lumière n'est pas toujours focalisée sur ceux qui le méritent le plus, Maxime Chanot sévit aujourd'hui dans la confidence, sur les pelouses de Jupiler League. Formé à Nancy et à Reims, le solide défenseur de Courtrai, d'où il envisage de partir cet hiver, explose sereinement à 24 ans. Ses 186 centimètres et 84 kilos de muscles ne devraient pas manquer d'attirer le regard de quelques clubs européens au prochain mercato. Car si les bonnes performances en Belgique ne suffisent pas toujours pour taper dans l'œil des recruteurs, celles réalisées avec le Luxembourg ont du mal à passer inaperçues. Le Français, qui a obtenu la nationalité luxembourgeoise l'année dernière, a assouvi en juin dernier un fantasme ultime pour tout footballeur qui se respecte : marquer un but à Gianluigi Buffon (1-1). Contre l'Espagne, son défi était de regarder Diego Costa dans les yeux. Verdict : le meilleur buteur de Premier League n'a pas gagné cette baston de regards.

Tu t'en es très bien sorti dans ton duel avec Diego Costa. Quels conseils peux-tu donner aux défenseurs de Premier League qui le marqueront cette année ? Je ne peux pas me permettre de donner de conseils à des mecs qui jouent en Premier League et sont à un niveau au-dessus du mien. Mais je peux quand même parler de ce que j'ai vu. Ce qui m'a surpris, ce sont ses déplacements. J'ai tendance à dire que les meilleurs attaquants ne se mettent jamais dans ton champ de vision. Dès les premières minutes, j'ai eu le malheur de tourner la tête et il était déjà dans mon dos. On le résume souvent à son physique mais moi, j'ai aussi vu un fin tacticien.
Tu lui as pris presque tous les ballons de la tête. Est-ce la clé pour ne pas perdre son duel contre lui ? Le jeu aérien, c'est aussi mon point fort ! Quand tu es défenseur central, tu as intérêt à aimer ça. Si c'est le cas, avec lui, tu es gâté. Après, il faut faire la différence entre le Diego Costa qui joue pour l'Espagne et celui de Chelsea. En Angleterre, il a entre vingt et trente duels à gagner. Avec sa sélection, il en a quoi ? Dix ? Piqué a pas mal joué long mais je n'apprends rien à personne en disant que l'Espagne joue surtout au sol. En Angleterre, Diego Costa a des tours de 2 m en face de lui et on lui demande de les bouger. En sélection, la plupart des ballons lui arrivent dans les pieds. J'ai quand même pu observer qu'il...


Puisque la lumière n'est pas toujours focalisée sur ceux qui le méritent le plus, Maxime Chanot sévit aujourd'hui dans la confidence, sur les pelouses de Jupiler League. Formé à Nancy et à Reims, le solide défenseur de Courtrai, d'où il envisage de partir cet hiver, explose sereinement à 24 ans. Ses 186 centimètres et 84 kilos de muscles ne devraient pas manquer d'attirer le regard de quelques clubs européens au prochain mercato. Car si les bonnes performances en Belgique ne suffisent pas toujours pour taper dans l'œil des recruteurs, celles réalisées avec le Luxembourg ont du mal à passer inaperçues. Le Français, qui a obtenu la nationalité luxembourgeoise l'année dernière, a assouvi en juin dernier un fantasme ultime pour tout footballeur qui se respecte : marquer un but à Gianluigi Buffon (1-1). Contre l'Espagne, son défi était de regarder Diego Costa dans les yeux. Verdict : le meilleur buteur de Premier League n'a pas gagné cette baston de regards.

Tu t'en es très bien sorti dans ton duel avec Diego Costa. Quels conseils peux-tu donner aux défenseurs de Premier League qui le marqueront cette année ? Je ne peux pas me permettre de donner de conseils à des mecs qui jouent en Premier League et sont à un niveau au-dessus du mien. Mais je peux quand même parler de ce que j'ai vu. Ce qui m'a surpris, ce sont ses déplacements. J'ai tendance à dire que les meilleurs attaquants ne se mettent jamais dans ton champ de vision. Dès les premières minutes, j'ai eu le malheur de tourner la tête et il était déjà dans mon dos. On le résume souvent à son physique mais moi, j'ai aussi vu un fin tacticien.
Tu lui as pris presque tous les ballons de la tête. Est-ce la clé pour ne pas perdre son duel contre lui ? Le jeu aérien, c'est aussi mon point fort ! Quand tu es défenseur central, tu as intérêt à aimer ça. Si c'est le cas, avec lui, tu es gâté. Après, il faut faire la différence entre le Diego Costa qui joue pour l'Espagne et celui de Chelsea. En Angleterre, il a entre vingt et trente duels à gagner. Avec sa sélection, il en a quoi ? Dix ? Piqué a pas mal joué long mais je n'apprends rien à personne en disant que l'Espagne joue surtout au sol. En Angleterre, Diego Costa a des tours de 2 m en face de lui et on lui demande de les bouger. En sélection, la plupart des ballons lui arrivent dans les pieds. J'ai quand même pu observer qu'il...


...

Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant