Comment couper le gaz d'Hatem Ben Arfa ?

le
0
Comment couper le gaz d'Hatem Ben Arfa ?
Comment couper le gaz d'Hatem Ben Arfa ?

Auteur d'un début de saison en boulet de canon, rien ne semble pouvoir arrêter Hatem Ben Arfa. Des dribbles incroyables, des buts spectaculaires, l'ancien Marseillais est littéralement en train de surfer sur la Ligue 1. Pas une bonne nouvelle pour le Gaz' qui reçoit Hatem et son crew ce samedi soir. D'ailleurs, comment les Corses peuvent-ils stopper HBA ? Voilà quelques conseils.

  • Lui mettre un marquage à la culotte par Rodéric Filippi


    On le sait, Hatem est un joueur incroyable. De ceux qui ont de la magie dans les godasses. Mais face à certains défenseurs, le talent ne sert plus à rien. Conscient du fait qu'il faut essayer de stopper par tous les moyens le Niçois, Thierry Laurey décide de revenir à un bon vieux marquage à la culotte des familles. La mission est confiée à Rodéric Filippi, le golgoth du Gazélec. Une mission qu'il prend à cœur dès l'entame du match en envoyant un tacle de bûcheron dans les protège-tibias de l'ancien Marseillais. Vexé, HBA tente de se venger en venant provoquer, tout en dribbles, son adversaire du soir. Mais si le ballon réussit bien à passer le défenseur, Hatem, lui, n'a pas cette chance-là. Au sol, la cheville dans la main, l'enfant terrible du foot français regrette sa provocation. Alors qu'il se relève difficilement, l'ancien Magpie voit soudainement défiler dans sa tête des images de Nigel de Jong. Il revoit la convalescence, les passages chez le kiné, les mois d'errance. Tétanisé, Hatem se met alors à bafouiller son football, entraînant toute l'équipe de l'OGC Nice dans son apathie. Une chance que ne laisse pas passer le Gazélec qui profite de la situation pour aller chercher sa première victoire de la saison. Grâce à une tête de Filippi sur corner. La fameuse victoire au mental.

  • Installer un nouvel entraîneur sur le banc


    11 journées, 0 victoire. Pour le Gazélec, le constat est dramatique. Tant et si bien qu'avant la rencontre, Thierry Laurey est démis de ses fonctions pour provoquer l'électrochoc nécessaire au maintien. Les dirigeants, eux, ont déjà une idée derrière la tête. À l'entrée des 22 acteurs sur la pelouse, le banc corse attend impatiemment son nouveau maître. La chevelure blanche au vent, le jogging Adidas bien accroché aux chevilles, il arrive : Claude Dussault, ancien responsable de l'INF Clairefontaine, n'a rien perdu de sa superbe. Sur le pré pourtant, le Gazélec n'affiche que peu de progrès. Hagards offensivement, faiblards derrière, les Corses ne s'en remettent qu'à la chance pour contrer les tentatives de Germain. Dussault, lui, ne s'intéresse que peu aux siens : "Hatem, dans l'espace ! Hatem, replace-toi bordel ! Hatem, va me raser ce duvet !" Au centre du terrain, Ben Arfa est déstabilisé par…




  • Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

    Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
    Devenez membre, ou connectez-vous.
    Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant