Comment construire une maison écolo ?

le
4

FAIS-MOI UN DESSIN : - Le logement étant énergivore, les maisons capables de conserver la chaleur l’hiver et de rester fraîche l’été gagnent du terrain. Avec à la clé d’importantes économies d’énergie. Nos conseils en dessin.

Comment construire une maison écolo? Autrement dit comment bâtir une maison capable de conserver la chaleur l’hiver et rester fraîche l’été? Avec à la clé d’importantes économies d’énergie. Car le logement est responsable de 43% des consommations d’énergie, selon l’Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie, l’Ademe.

Tout d’abord, la maison doit s’adapter au terrain. Son orientation est primordiale. Pour capter au mieux les rayons du soleil qui la réchaufferont l’hiver y compris dans les régions froides, elle sera orientée plein sud. Le choix des matériaux est aussi très important. La brique, le parpaing ou le bloc béton sont privilégiés, car ils conservent la chaleur, et la restituent lorsque le soleil ne brille plus. Grâce à l’utilisation des énergies renouvelables comme l’éolien ou les panneaux solaires par exemple, certaines maisons seront en plus capables de produire du chauffage et ou une partie de l’eau chaude.

Surface vitrée en hausse

Les maisons économes comportent aussi une surface vitrée importante, représentant au minimum 17% de la superficie totale de la maison, ce qui permet de laisser davantage entrer la lumière et les rayons du soleil. A noter qu’en 10 ans, l’espace vitré de toutes les maisons neuves s’est agrandi de 2 m² environ pour 100 m² habitables.

Pour éviter la surchauffe pendant les mois d’été, en particulier au sud de la Loire, il est conseillé d’installer un vitrage à contrôle solaire qui limite les entrées de la chaleur l’été et isole la maison pendant l’hiver. De plus l’installation de débords de toit ou de brise-soleil en bois ou en métal, apportera de l’ombre en été. «L’hiver, le soleil est bas et peut passer sous le brise-soleil ou le débord de toit. Cette dernière formule n’est pas acceptée dans toutes les régions», explique Olivier Desbrée, directeur général adjoint d’IGC, constructeur de maisons en Aquitaine. Les brise-soleil et le vitrage devraient permettre de se passer d’air conditionné énergivore pendant l’été.

«On peut aussi organiser des courants d’air dans la maison en plaçant des fenêtres qui communiquent dans un séjour traversant. Ou en plaçant une fenêtre sur le toit, ce qui permettra de créer comme une cheminée et rafraîchira la maison de quatre à cinq degrés le soir», explique Olivier Desbrée. Enfin, l’installation de pompe à chaleur ou de chaudière à gaz permettra de réduire la note de chauffage.

Les maisons en bois, encore peu nombreuses en France, ont aussi des vertus écologiques. Le bois, matériau renouvelable est très isolant. Les essences de bois utilisées différent d’une région à l’autre. Malgré tous ses avantages, la maison écolo n’est pas encore à la portée de toutes les bourses: elle coûte 15 à 20% plus cher qu’une maison classique.

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • isadol15 il y a 10 mois

    Demandez à Hollande, il a commencé dans le nouveau "gouvernement"

  • M1945416 il y a 10 mois

    les panneaux solaire, on sait les recyclé ??

  • dotcom1 il y a 10 mois

    Pour être réellement écolo, il ne faudrait pas construire de maison, mais vivre dans des immeubles occupant le moins de surface au sol, des tours en zone très urbanisée. Cela permet de ne pas occuper des terres arables inutilement.

  • p.cuquel il y a 10 mois

    c'est marrant car nos anciens savaient faire sans toutes ces théories. De plus quand on dit surfaces vitrées importantes, c'est un contre sens : une ouverture est forcement un point de perte d’énergie... et les maisons de nos anciens n'avaient que peu d'ouverture, mais il s’éclairaient a la bougie, sans rejet de CO2 ni d'utilisation d’énergie fossile (a part le bois pour le chauffage, amis ils avaient aussi les animaux...etc...