Comment clôturer un contrat d'assurance vie ?

le
0

L'assurance vie permet d'épargner en vue de réaliser un projet, se constituer une rente pour la retraite ou transmettre un capital. Le point sur les différentes modes de clôture d'un contrat.

Echéance en cas de vie et versement de capital

L'assurance vie est une solution d'épargne qui peut trouver une échéance en cas de vie ou de décès du souscripteur, à la date d'échéance théorique du contrat. Elle peut tout à fait s'envisager afin d'épargner pour un projet personnel : achat immobilier, voyage, capital en vie de la retraite. À la date d'échéance fixée à la signature, le titulaire du contrat peut décider de récupérer ses fonds. Il faut alors adresser un courrier recommandé avec accusé de réception à l'assureur afin de lui signaler ce souhait, au minimum deux mois à l'avance. L'épargne est ensuite restituée sous forme d'un capital unique.

Echéance en cas de vie et choix de la rente

Si le souscripteur de l'assurance vie est toujours vivant à l'échéance du contrat, une alternative au capital existe. En effet, il est possible de demander la restitution de ses fonds sous forme de rente viagère. Chaque mois ou trimestre, une somme est versée au souscripteur, et ce, tout au long de sa vie, quelle que soit sa durée. Le montant de la rente est calculé par l'assureur selon le capital accumulé et l'âge de l'épargnant.

Echéance en cas de décès

Il arrive que le souscripteur d'une assurance vie décède avant échéance du contrat. En ce cas, le capital est versé au bénéficiaire du contrat, désigné par le souscripteur dans la clause bénéficiaire. L'assurance vie joue alors le rôle d'outil de transmission, avec une fiscalité intéressante.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant