Comment choisir sa crème solaire

le , mis à jour à 08:55
0
Comment choisir sa crème solaire
Comment choisir sa crème solaire

34° annoncés ce vendredi après-midi à Grenoble (Isère), 33° prévus à Nîmes (Gard) demain. Ça y est, l'été est là et bien là ! L'heure de se ruer au rayon des produits solaires. Quatorze millions d'unités se sont écoulées dans la grande distribution en 2015. Crèmes, laits, sprays, huiles, il y en a pour tous les goûts ! Mais toutes les références ne se valent pas. Et les plus chères ne sont pas forcément les plus efficaces. C'est ce que montre le dernier test d'UFC-Que choisir. En tout, dix-sept crèmes pour enfants d'indices 50 et 50 + ont été passées au crible. Et les niveaux de protection laissent encore souvent à désirer, notamment contre les rayons UVA, responsables des cancers de la peau. De quoi nous inciter à ouvrir grand nos écoutilles au moment de faire notre choix.

 

On ne lésine pas sur l'indice. Aujourd'hui, tous les produits doivent mentionner sur l'étiquette leur catégorie de protection. Le must ? C'est le 50 +, recommandé pour les enfants, les peaux très claires et les premières expositions. Pas question en revanche de parler d'écran total. « Cette mention a été interdite car aucune crème ne filtre à 100 % les ultraviolets », rappelle Gaëlle Landry, de l'UFC-Que choisir. Entre 30 et 50, on reste encore dans la haute protection mais de 15 à 25, on tombe déjà dans une protection moyenne. En dessous de 10, on n'en parle même pas ! « C'est du placebo », assure le D r Claudine Blanchet-Bardon, vice-présidente du Syndicat des dermatologues.

 

Crème ou lait ? Il n'y a pas que l'indice qui compte ! La texture joue aussi. « Plus le produit est épais, plus on peut en mettre par centimètre carré », souligne Pierre Cesarini, directeur de l'association Sécurité solaire. Et donc mieux on est protégé. « La quantité utilisée par les laboratoires pour tester les indices est de 2 mm/cm 2, ce qui correspond à environ un quart de tube de 200 ml pour une personne de 1,70 m. » ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant