Comment Cécile Duflot a changé son image

le , mis à jour à 08:12
11
Comment Cécile Duflot a changé son image
Comment Cécile Duflot a changé son image

Une voix nasillarde et juvénile laisse échapper : « Moi c'est Céc', si tu me followes sur Twitter ! » A l'image, Cécile Duflot, enfin... sa marionnette. Dès sa première apparition dans l'émission satirique en août 2012, les Guignols de Canal + appuient là où ça fait mal. « C'est étonnant, mais on projette sur elle des défauts d'adolescente », reconnaît un membre de sa garde rapprochée. Ce « trait d'image », il fallait le gommer.

Car Cécile Duflot a adopté une stratégie inverse à celle de son principal (et dangereux) challengeur, Yannick Jadot. L'ancienne ministre et ex-patronne d'EELV est candidate à la primaire écologiste non pas pour « témoigner » ou reconstuire une écologie politique fort mal en point, mais pour « écrire une nouvelle page de l'histoire »... présidentielle !

« Il n'y a pas eu de relooking », évacue d'emblée son entourage. Excepté un raisonnable carré brun, de classiques lunettes rectangulaires et des vestes de plus en plus sombres, pas de « grosse transformation de forme ». La candidate a en revanche travaillé son ton. Une proche explique : « Elle avait une voix sous tension, qui était irritante à l'oreille. Cela renforçait les défauts qui reviennent a priori quand on parle d'elle : capricieuse, enfant gâtée, un peu gaucho... » L'ex-patronne d'EELV a d'abord soigné le problème médical qui lui donnait ce timbre. Puis, perfectionné son intonation.

Sa transformation s'est aussi jouée sur le fond. Pour renforcer sa stature de femme d'Etat, Duflot a élargi son spectre au-delà des marottes écolos. L'ancienne ministre du Logement a planché ferme sur les très régaliennes questions de défense, « alors qu'elle n'avait jamais été amenée à bosser là-dessus ». « Et elle a remis la France au coeur de son projet, c'est un changement de perception, décrypte l'un de ses conseillers. Cela revient à se mettre dans l'état d'esprit de parler au pays, ce qui est ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • charleco il y a un mois

    On s'en tape.

  • M9244933 il y a un mois

    J'ai éclaté de rire en lisant "sa stature de femme d'état".

  • dotcom1 il y a un mois

    A défaut d'idées, elle change ce qu'elle a.

  • 11246605 il y a un mois

    Duflot ou Royale, même combat pour leur image, l'écologie leur servant de tremplin pour monter plus haut.

  • frenchto il y a un mois

    pour renforcer sa stature de femme d'état. Mais qui a écrit cet article. Madame duflot est juste une péronnelle qui donne des leçons et qui a prouvé quand elle était au gouvernement qu'elle était très très dangereuse

  • frenchto il y a un mois

    bof, une bolchévique de plus

  • mlaure13 il y a un mois

    S'il est vrai que la politique ça s'apprend, il est aussi vrai qu'il y a bcp d'appelés mais peu d'élus capables et sincères...:-)))

  • vmcfb il y a un mois

    Vanité que de s'attacher à son image quand on ne représente personne, et que personne ne vous regarde...

  • bordo il y a un mois

    Du show business ! Bravo, on soigne son image et sa diction et sur le fonds on reste une gauchiste.

  • janaliz il y a un mois

    Femme d"état ! De qui se moque-t-on ?