Comment Borloo a pris sa décision

le
0
Les proches de Borloo assurent que l'ex-ministre de l'Écologie ne s'est pas entretenu avec le chef de l'État.

11 septembre 2011. À La Grande-Motte, les premières universités d'été de l'Alliance républicaine, écologiste et sociale s'achèvent sur une débandade. Ces journées devaient être une fête du rassemblement des familles centristes. Mais entre les jeunes mariés de l'Ares, rien ne va. «À chaque micro tendu, Hervé Morin explique qu'il est candidat, Hervé de Charette fait son caprice, Jean-Marie Bockel fait le job, mais personne ne l'écoute…», raconte un participant. Jean-Louis Borloo, lui, rumine. Sa fête est gâchée, son projet prend l'eau et sa résolution se trouve plus qu'entamée.

Pour mesurer l'écart entre la «dynamique» rêvée de Borloo et la réalité, il faut rappeler qu'au printemps, le putatif candidat pariait sur des groupes de 50 sénateurs et 50 députés à la rentrée. «Cinquante, pas plus, sinon ça déstabiliserait trop l'UMP», se plaisait-on à imaginer Place de Valois. La réalité est tout autre cet automne, même si un groupe réunissant 3

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant