Comment bien suivre l'Euro à Paris

le
0
Comment bien suivre l'Euro à Paris
Comment bien suivre l'Euro à Paris

Les moments forts du foot parisien


Si l'Irlande du Nord-Allemagne du 21 juin 2016 n'a pas été des plus prolifiques, c'est en grande partie à cause du portier nord-irlandais complètement déchainé, au diapason de ses compatriotes en tribunes qui emplirent le Parc des Princes de leurs chants jusqu'au bout de la nuit. Un plaisir qui rappelle celui de 1984, lorsque la France de Michel Platini et Bruno Bellone mettait à terre Arconada et l'Espagne. Même victime sept ans plus tard, bourreau différent: Jean-Pierre Papin s'offre un geste dont il a toujours eu le secret. Mais en 1993, Kostadinov mit fin à la belle histoire des Bleus et du Parc. Heureusement, le PSG reprend le flambeau en devenant champion à la fin de la saison. Le début d'une belle période pour le club de la capitale, mi sonorité brésilienne avec Rai, Leonardo, Ricardo, mi accent local, à l'image d'un Vincent Guérin né à la clinique du Parc des Princes. En point d'orgue, un titre européen en 1996, mais aussi trois Coupes de France et deux Coupes de la Ligue. Pour vibrer de nouveau, il faudra véritablement attendre l'arrivée de Pedro Miguel Pauleta, l'Aigle des Acores qui planent sur le Parc et trainent dans son sillage une équipe plutôt quelconque. Pedro sera finalement effacé des tablettes en tant que meilleur buteur de l'histoire du club par un autre monstre, un certain Zlatan Ibrahimovic, bien aidé par l'armada mis en place par les nouveaux propriétaires qataris. N'oublions pas non plus les frissons européens provoqués par Javier Pastore et Thiago Silva aux détriments de Chelsea.

Youtube


Youtube

Ils sont nés à Paris (ou pas loin)


Paris, capitale, ville la plus peuplée de France avec près de 2 250 000 habitants, et carrément plus de 12 millions si on inclut toute l'aire urbaine. Un sacré réservoir de talents, forcément le plus riche qui soit. Passés par l'Equipe de France, on peut citer…






Lire la suite de l'article sur SoFoot.com