Comment bien suivre l'Euro à Bordeaux

le
0

Pénétrer dans le nouveau stade de Bordeaux se mérite, tant son accès peut se révéler pénible. Mais une fois installé dedans, le confort et la vue sont garantis. Un peu comme à une terrasse du centre-ville de la capitale girondine. Tournée générale.

Les cinq moments forts du foot bordelais


La campagne européenne de 1984-1985 : le périple en Ukraine, avec interdiction de jouer à Dniepropetrovsk en pleine guerre froide, et une qualification aux tirs au but grâce à une frappe victorieuse de Chalana, d'abord. Puis cette demi-finale de C1 perdue face à la Juventus, malgré une victoire 2-0 à Bordeaux. Le but du Parc Lescure tremble encore à chaque fois que cette frappe de Battiston est évoquée.

Le doublé de 1986-1987 : championnat de France, Coupe de France. Les deux derniers trophées de l'ère Claude Bez sont raflés la même saison, à chaque fois devant l'OM de Bernard Tapie. A Bordeaux, on n'aime pas Bernard Tapie.

L'épopée de 1995-1996 : un parcours démarré le 1er juillet 1995 en Intertoto, pour s'achever le 15 mai 1996 en finale de coupe de l'UEFA, face au Bayern. Avec au passage, douze équipe éliminées, dont le Milan AC de Fabio Capello.


Le titre de Champion de France 2008-2009 : Gourcuff, Chamakh, Wendel, Fernando, Cavenaghi, Ramé, Trémoulinas, Jurietti... Les victoires 4-3 à Monaco, et 4-0 à domicile face au PSG. C'est fou comme sept années peuvent en paraître quarante.

Tous les Bordeaux-Marseille depuis le 2 décembre 1978 : il y a un peu plus de 37 ans, les Girondins entamaient leur folle série d'invincibilité à domicile face à Marseille. Depuis, chaque visite des Olympiens est un événement. Surtout depuis la guerre ouverte entre Claude Bez et Bernard Tapie, à la fin des 80's.

Les légendes locales


Alain Giresse : L'homme de Langoiran a pris part à 520 des 2326 rencontres disputées par les Girondins en première division. Champion de France en 1984 et 1985, vainqueur de la Coupe de France en 1986, membre du "carré magique" chez les Bleus. Le tout en mesurant sept centimètres de moins que Lionel Messi.

Lilian Laslandes : "Lilian Laslandes, Lilian Laslandes, Quand le virage chantera, Un but tu marqueras, Pour la joie de tes Ultras ". Tu sais que tu es de Bordeaux quand tu connais ce chant par…














Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant