Comment bien protéger son conjoint et ses enfants

le
0
DR
DR
(lerevenu.com) - Qui n'a pas vécu la disparition subite d'un frère, d'un ami ou collègue, et le désarroi de leurs proches, plongés du jour au lendemain dans une situation imprévue ? Prendre des dispositions pour protéger son conjoint et ses enfants des conséquences d'un décès prématuré prend alors tout son sens. L'objectif le plus courant, lorsqu'on se penche sur les mesures à mettre en place, consiste à garantir le maintien du train de vie de ses proches et des moyens de mener à terme l'éducation des enfants. En matière de protection sociale, la loi prévoit le versement de capitaux décès par la Sécurité sociale au conjoint non séparé, sauf dans le cas où il existe des personnes prioritaires à la charge de l'assuré décédé. Ces sommes ne peuvent dépasser le quart du plafond annuel de la Sécurité ­sociale (Pass), soit 9.387 euros pour 2014. Le conjoint peut aussi tabler pendant un an sur les prestations en nature de l'assurance maladie du conjoint ainsi que sur une ­pension de réversion, qui ne dépassera pas en moyenne, et sous conditions de ressources et d'enfants à charge, 54 % du salaire du défunt. Des capitaux décès versés au conjoint et aux enfants au titre du contrat de travail (contrat collectif de prévoyance) de l'époux décédé peuvent s'ajouter à ces sommes. Rappelons que ces clauses bénéficiaires, parfois souscrites en qualité de célibataire, doivent être revues régulièrement pour les mettre en adéquation

Lire la suite sur le revenu.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant