Comment bien choisir son contrat d'assurance-vie ?

le , mis à jour le
0

L'assurance-vie est l'un des placements qui ont le plus la côte auprès des français. Mais pour avoir un contrat efficace, il est nécessaire de prendre en considération plusieurs facteurs.

choisir son contrat d'assurance-vie
choisir son contrat d'assurance-vie

Les types de contrats d'assurance vie

Lorsque l'on contracte une assurance-vie, il est possible de choisir entre une assurance dite « en cas de vie », une assurance dite « en cas de décès » ou une assurance mixte.

La plus connue est l'assurance en cas de décès qui permet de transmettre à un ou plusieurs bénéficiaires un capital en cas de décès. Dans ce cas, il est possible d'opter pour :

  • Une assurance temporaire : le décès est couvert jusqu'à une certaine date ;
  • Une assurance-vie entière : le décès est couvert jusqu'à la fin de la vie de l'assuré ;
  • Un contrat obsèques : verse au bénéficiaire le capital nécessaire à l'organisation des obsèques du défunt.
Moins connue mais non moins utile, l'assurance en cas de vie est conçue pour permettre à l'assuré de toucher une rente viagère ou un capital au terme du contrat.

Enfin, l'assurance-vie mixte est un assemblage des deux permettant à un ou des bénéficiaires de toucher un capital en cas de décès ou à l'assuré de toucher une rente ou un capital si le décès n'est pas survenu avant le terme du contrat.

Les types de placements

Selon vos objectifs de gains et votre propension au risque, vous avez le choix entre différents types de supports plus ou moins risqués et plus ou moins dynamiques :

  • Les placements en Euros : les fonds sont garantis et les placements sont systématiquement augmentés des intérêts. Ces placements ne peuvent avoir un résultat que positif même présentent parfois un taux assez faible.
  • Les placements en unité de Compte : les fonds sont investis sur les marchés boursiers sous forme d'actions, d'obligations… ils ne sont pas garantis et peuvent enregistrer de forts rendements comme des chutes sévères.
  • Les contrats multi-supports : le contrat multi-support est un mix des deux placements précédents. Une partie est investie en Euros et donc garantie pendant que l'autre est investie en Unité de Compte et donc plus dynamique.

Les frais de versement et de gestion

Lors du choix d'un contrat d'assurance-vie, il est essentiel de prêter attention aux frais de versement et de gestion qui peuvent rapidement rendre l'opération très peu rentable.

Concernant les frais de versement, il est considéré que des taux supérieurs à 3,5% sont abusifs et qu'il vaut mieux éviter ce genre de contrat ou négocier les frais.

Du côté des frais de gestion, si les taux paraissent faibles et un écart de 0,5% peu parlant, il faut penser que sur le long terme, cela peut peser très lourd. En effet, un écart de 0,5% au départ représentera en réalité plus de 5% au bout de dix ans ce qui n'est pas négligeable sur des opérations de ce type.

Trucs et astuces

Les frais de versement et de gestion les moins élevés sont le plus souvent proposés par les mutuelles.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant