Comment bénéficier de Visale, la nouvelle garantie des loyers impayés ?

le
1

Le nouveau dispositif Visale est entré en vigueur le 20 janvier au lieu du 1er février comme initialement prévu. Il permet aux bailleurs privés de continuer à percevoir des loyers lorsque le locataire ne peut plus les honorer, quel que soit le motif. Mais contrairement à la GUL (Garantie universelle des loyers) prévue par la loi Alur du 27 mars 2014 et abandonnée depuis, le VISA pour le Logement et l'Emploi (Visale) ne couvre que certains locataires.

Visale est accessible aux salariés de plus de 30 ans quel que soit leur contrat de travail (hors CDI confirmé) et entrant dans un logement dans les 3 mois suivant leur prise de fonction. Sont donc concernés les salariés en période d'essai pour un CDI, les salariés en CDD, les intérimaires, les intermittents, les apprentis, les salariés en contrat aidé... "En autorisant un taux d'effort jusqu'à 50% des revenus pour le loyer, le dispositif induit une part de risque très importante, d'autant qu'il concerne une population fragilisée, aux revenus limités. Or, pour une location confortable et sûre, il faut s'approcher le plus possible de l'équilibre un tiers de charges pour 2/3 de ressources", s'inquiète Bernard Cadeau, président d'Orpi

Autre catégorie de bénéficiaires : les salariés de moins de 30 ans quel que soit leur contrat de travail, y compris en CDI confirmé et entrant dans un logement dans les 12 mois après leur prise de fonction. Eux devront justifier d'un taux d'effort compris entre 30 et 50 %.

Les salariés de plus de 30 ans en CDI confirmé (hors période d'essai) et les chômeurs ne peuvent bénéficier de Visale. Il serait toutefois prévu d'inclure les demandeurs d'emploi dans le dispositif d'ici janvier 2017. Mais, selon le Figaro, "personne n'y croit car cela coûterait plusieurs dizaines de millions d'euros. Et l'on ne voit pas comment Action Logement (ex 1% Logement) qui finance Visale accepterait cette charge supplémentaire". Pour l'heure, Action Loge...

lire la suite sur votreargent.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • sibile il y a 11 mois

    il faudrait être un bailleur suicidaire pour souscrire à une proposition aussi peu sécurisante