Comment assurer ses objets de valeur pour partir en vacances tranquille

le
0

L'un des rôles principaux de l'assurance multirisques habitation est d'indemniser les assurés victimes d'un cambriolage. Les contrats sont dimensionnés pour couvrir des biens d'une valeur dite «normale». Mais, lorsqu'ils sont très précieux ou rares, quelques ajustements sont indispensables.

L'assurance multirisque habitation est conçue pour assurer des biens détenus généralement par le plus grand nombre de ménages: le mobilier, l'électroménager, les équipements audiovisuels et informatiques courants ainsi que les bijoux. Pour ces derniers, l'assurance s'applique seulement sous réserve de fournir les factures ou des photos prouvant qu'on les détenait avant le vol. C'est pourquoi, si vous détenez au moins un bien plus précieux ou rare, occupez-vous de votre assurance sans tarder. Car après un vol, ce sera trop tard…

Les objets «précieux ou rares»

En assurance habitation, on appelle objets précieux: les bijoux, pierres précieuses, perles fines ou de culture et objets en métal précieux. À cette liste s'ajoutent les objets dont la valeur est présumée supérieure à une somme mentionnée dans le contrat. On parle ici des fourrures, tapis et tapisseries rares ou anciens, œuvres d'art, antiquités, livres anciens, ainsi que les objets constituant une collection (par exemple, des planches originales de bande dessinées, des affiches anciennes…).

Les objets «sensibles»

Les objets sensibles sont des biens non pas précieux, mais dont la valeur est importante et souvent convoités par les cambrioleurs: téléviseur panoramique, installation home cinéma de grande qualité, équipement photo et vidéo très perfectionnés, tablette numérique, téléphone portable de marque prestigieuse.

»» Téléphone, ordinateurs… faut-il les assurer avant son départ en vacances?

La garantie vol «normale» de l'assurance habitation

Les contrats d'assurance multirisques habitation n'excluent en aucun cas de couvrir tous ces objets de valeur. Mais leur valeur est plafonnée, limitant d'autant l'indemnisation s'ils sont dérobés. Cette limitation peut être calculée de deux manières:

• soit un pourcentage du capital mobilier total: entre 10 % et 30 % ;

• soit un multiple de la valeur d'un certain indice auquel se réfère le contrat.

Quant aux billets de banque et espèces, ils sont couverts à la condition d'être préalablement placés dans un coffre-fort.

Comment évaluer et assurer correctement vos biens?

Pour vous faire indemniser correctement en cas de vol, il faut donc ajuster votre contrat à la valeur précise de vos biens. Pour cela, établissez cette valeur de manière indiscutable. Pour les objets sensibles et les bijoux récents il y a, en général, des factures. Dans ce cas, une extension de garantie permet de les couvrir à hauteur de leur valeur de remplacement, moins un indice de vétusté. Bien sûr, cette extension de garantie signifie devoir payer une surprime.

Quant aux objets de collection, rien ne vaut une expertise menée par un professionnel. Après quoi, contactez un courtier en assurance. Muni des éléments précis que vous lui communiquerez, il cherchera l'assureur qui convient le mieux à votre besoin, compte tenu des objets à protéger. Il pourra aussi vous conseiller quant à leur mise en sécurité, une autre condition sine qua non pour que l'assurance fonctionne de manière satisfaisante.

»» Navigation de plaisance: quelle assurance bateau souscrire?

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant