Comment Angela Merkel a "tué" le SPD?

le
0
Angela Merkel règne sans partage sur la vie politique allemande.
Angela Merkel règne sans partage sur la vie politique allemande.

« Angela m'a tuer. » Les dirigeants du SPD pourraient écrire cette épitaphe sur la tombe de leurs espoirs déçus? Le dernier sondage Forsa, publié le 3 mai par le magazine Stern et la chaîne de télévision RTL, donnait au parti social-démocrate à peine 21 % des intentions de vote. Ce chiffre est légèrement supérieur à celui de l'institut Insa révélé le 12 avril (19,5 %), mais il reste ridiculement faible si on le compare aux scores affichés par le passé par cette formation. Pour mémoire, Gerhard Schröder était parvenu à recueillir 40,9 % des voix lors des élections fédérales de 1998. Son successeur à la tête du parti, Sigmar Gabriel, obtiendrait, lui, à peine 13 % des scrutins si les électeurs pouvaient choisir leur chancelier au suffrage universel. 36 % des sympathisants du SPD le soutiendraient dans les urnes. Mais 38 % préféreraient se prononcer en faveur? d'Angela Merkel. Ces chiffres montrent à quel point les sociaux-démocrates ont perdu de leur éclat ces dernières années.

Cette dégringolade touche la plupart des partis de centre-gauche en Europe. La disparition d'une grande partie du tissu industriel sur le « Vieux Continent » a réduit comme peau de chagrin la population ouvrière, qui avait traditionnellement l'habitude de voter en faveur de ces formations. Le recentrage politique de nombreux partis de droite a également coupé l'herbe sous le pied des sociaux-démocrates, qui ont vu la plupart de...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant