Comment améliorer les chances de succès d'une FIV

le
0
Les meilleurs résultats de la fécondation in vitro sont obtenus avec l'implantation de deux embryons, selon une étude.

Amandine, le premier bébé-éprouvette né en France va fêter ses 30 ans le 24 février prochain. Depuis cette première naissance par fécondation in vitro (FIV), les techniques n'ont cessé d'évoluer. Chaque année naissent près de 22.000 enfants conçus par aide médicale à la procréation (AMP), soit 1 naissance sur 40. Ce formidable essor de l'AMP et de la FIV s'est accompagné d'une augmentation du nombre de jumeaux et de triplés. En effet, dans le cadre de la FIV, les médecins implantent plusieurs embryons dans l'utérus de la mère pour augmenter les chances d'aboutir à une naissance.

Certains chercheurs britanniques qui viennent de mener une étude publiée en ligne par le Lancet le 12 janvier dernier, estiment que le transfert de trois embryons ne devrait plus se pratiquer. Quant au choix d'implanter un seul ou deux embryons il devrait se discuter en fonction de critères pronostiques comme l'âge, mais aussi le nombre d'embryons obtenus. «En France, les règles

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant