Comment 3 fausses informations récentes ont façonné l'opinion

le
0
Comment 3 fausses informations récentes ont façonné l'opinion
Comment 3 fausses informations récentes ont façonné l'opinion

Retour sur plusieurs cas d'intox qui ont massivement circulé en ligne, jusqu'à convaincre une part non négligeable de la population.

Les fausses informations parviennent-elles modifier profondément l'opinion publique ? Le baromètre 2017 de la « confiance des Français dans les médias » Kantar Sofres pour La Croix, publié en février, donne quelques cas instructifs. Entre 10 et 40 % des 1 011 personnes interrogées ont, selon les cas, déclaré considérer comme « vraies » les sept fausses nouvelles qui leur étaient proposées. Comment ces intox ont-elles pu prospérer ? Qui les a relayées ? Ont-elles été démenties ? Retour sur trois cas marquants.

1. « En France, l'Etat a réservé plus de 77 000 HLM pour l'accueil des familles de migrants » 39 % DES PERSONNES INTERROGÉES Y ONT CRU 29 % de « probablement vrai », 10 % de « certainement vrai »

Pourquoi c'est faux ? Tout est parti d'une tribune publiée le 12 septembre 2015 dans Le Plus de L'Obs par l'ancienne ministre Marie-Arlette Carlotti. Cette dernière constatait que 77 310 logements sociaux étaient alors en attente de locataires. Elle proposait donc d'en réserver, sous critères de conditions d'accueil, une certaine partie à des migrants, ces derniers disposant « d'un statut clair et ne se posant pas en concurrence avec d'autres publics en grande précarité ».

Le chiffre de « 77 000 » logements n'était donc ni un objectif en soi, ni une mesure entérinée, mais une simple proposition, non reprise par le gouvernement.

Qui a relayé la rumeur ? Plusieurs responsables du Front national, dont Marine Le Pen et Florian Philippot, ainsi que des sites d'extrême droite co...

Retrouvez cet article sur LeMonde.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant