Commémorations au Danemark un an après les attentats de Copenhague

le
0
Une marche silencieuse rassemblant 2 000 personnes a été organisée.
Une marche silencieuse rassemblant 2 000 personnes a été organisée.

Un jeune Danois avait ouvert le feu lors d’une conférence, puis d’une mosquée, faisant deux morts.

Sous haute surveillance, le Danemark a rendu hommage aux victimes des attentats de Copenhague du 14 février 2015, qui avaient fait deux morts, un cinéaste et un fidèle juif.

« Nous devons vivre en harmonie (…), devons protéger la démocratie et la tradition que nous avons depuis des années au Danemark de vivre côte à côte même si nous croyons en un dieu différent », a affirmé à la presse le premier ministre, Lars Løkke Rasmussen.

Les commémorations se sont achevées par une marche silencieuse, à laquelle près de 2 000 personnes ont participé, entre la synagogue et le centre culturel visés par les attaques, à la lumière de bougies.

« Ni céder, ni renoncer » « Nous devons nous tenir droit et nous devons nous mobiliser contre la haine et la violence (…) ici ou autre part dans le monde », a dit à l’AFP Harold Ryan, un journaliste à la retraite qui a parcouru à pied avec sa femme les 3,9 kilomètres qui séparent les deux endroits.

Dans l’après-midi, l’association Finn Nørgaard, du nom du cinéaste tué lors d’une des deux attaques, qui soutient principalement les jeunes issus de l’immigration, avait organisé un événement au Parlement rassemblant des personnalités diverses, dont le premier ministre.

« Nous n’allons ni céder, ni renoncer », a martelé le chef du gouvernement. « Nous sommes dans une situation où il y a toujours une sérieuse menace contre le Danemark. Ça n’a pas changé. Mais nous avons aussi agi. (…) Nous avons équipé nos services de renseignement et notre police », ...

Retrouvez cet article sur LeMonde.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant