Commémoration des 20 ans du massacre de Srebrenica en Bosnie

le , mis à jour à 07:22
0

par Daria Sito-Sucic et Maja Zuvela POTOCARI, Bosnie, 11 juillet (Reuters) - Plusieurs dizaines de milliers de personnes seront réunies samedi dans un cimetière près de Srebrenica en Bosnie-Herzégovine pour commémorer le 20e anniversaire du plus grand massacre depuis Seconde Guerre mondiale. Abandonnés vers la fin de la guerre de Bosnie (1992-1995) par les casques bleus de l'Onu qui devaient les protéger, 8.000 musulmans de sexe masculin, hommes et garçons, ont été exécutés par les forces serbes de Bosnie en cinq jours au mois de juillet 1995. Leurs corps ont été jetés dans des fosses communes pour ensuite être exhumés quelques mois plus tard et éparpillés dans des tombes plus petites dans le but de camoufler ces crimes. Aujourd'hui, il reste encore un millier de victimes à retrouver. Plusieurs dizaines de milliers de personnes doivent assister à la cérémonie du souvenir. A cette occasion, les restes de 136 victimes récemment identifiées seront inhumés dans des tombes de marbre blanc au mémorial de Potocari dans l'est de la Bosnie. La délégation américaine sera dirigée par Bill Clinton, qui était président à l'époque du massacre. L'ancienne secrétaire d'Etat et ambassadrice des Etats-Unis aux Nations unies Madeleine Albright sera aussi du voyage. De nombreux Serbes de Bosnie nient toujours ce qui s'est passé à l'été 1995 et récusent le terme de génocide employé par le TPIY. Ils préfèrent parler de "crime grave". Le mois dernier, Milorad Dodik, le président de la république serbe de Bosnie, une des trois entités qui composent la Bosnie-Herzégovine, a qualifié le massacre de "plus grande supercherie du 20e siècle". ID:nL8N0ZB4AZ La Serbie, qui soutenait les forces serbes de Bosnie en hommes et en argent, a annoncé qu'elle envoyait son Premier ministre Aleksandar Vucic, à la commémoration. Celui-ci a convaincu leur allié russe d'apposer son veto mercredi à un projet de résolution du Conseil de sécurité de l'Onu qualifiant le massacre de Srebrenica de génocide. ID:nL8N0ZO401 Ancien tenant de la "Grande Serbie", l'idéologie à l'origine du bain de sang qu'a connu l'ancienne Yougoslavie après son éclatement, Aleksandar Vucic se dit désormais pro-occidental et prône l'entrée de la Serbie dans l'Union européenne. Vendredi, la Russie a dit souhaiter que les responsables du massacre de Srebrenica soient livrés à la justice et jugés. Les instigateurs présumés du massacre, l'ancien président des Serbes de Bosnie, Radovan Karadzic et son commandant militaire Ratko Mladic, sont toujours en cours de jugement devant le Tribunal international pour l'ex-Yougoslavie (TPIY) à La Haye. (Avec Matt Robinson; Danielle Rouquié pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant