«Comme un camp de réfugiés au milieu de la ville»

le
0
AUDIO - Malgré la frayeur causée par le séisme meurtrier de mercredi, les habitants sinistrés de Lorca, qui ont passé la nuit sur un parking avec les secours, gardent leur calme, raconte le correspondant du Figaro Matthieu de Taillac.

LIRE AUSSI :

» Un séisme fait au moins huit morts en Espagne

» EN IMAGES - Lorca sous le choc après un séisme meurtrier

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant