Comme se protéger de la maladie de Lyme

le
0
INFOGRAPHIE - La prévention reste la meilleure arme contre cette infection méconnue, transmise par une piqûre de tique, qui peut être grave si elle est négligée.

La maladie de Lyme reste la plus fréquente des infections bactériennes transmises par les tiques dans l'hémisphère Nord. Surtout responsable de manifestations cutanées, elle peut, si elle n'est pas traitée, avoir des répercussions sur de multiples organes. Certaines des manifestations très tardives qui lui sont attribuées font l'objet de controverses, et parfois de différences d'appréciation entre spécialistes sur la prise en charge de la maladie, comme en témoignent des échanges récents, assez vifs, dans une revue médicale internationale*.

L'incidence de la maladie de Lyme (ou borréliose) varie selon la latitude, l'environnement naturel (forêts, taillis, prairies), la densité des tiques et le pourcentage variable (de 5 à 30 %) de celles qui sont infestées par la bactérie responsable, Borrelia burgdorferi et ses apparentées. En Europe, la maladie prédomine surtout en Autriche, en Slovénie et en Allemagne. En France, les régions les plus touchées sont l'Alsace

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant