Comité des ex-Premiers ministres : Fillon réticent, Juppé et Raffarin temporisent

le
7
Comité des ex-Premiers ministres : Fillon réticent, Juppé et Raffarin temporisent
Comité des ex-Premiers ministres : Fillon réticent, Juppé et Raffarin temporisent

Le comité des anciens Premiers ministres voulu par Nicolas Sarkozy ne soulève pas les foules. Les ex-locataires de Matignon ne semblent pas vraiment emballés par la proposition faite par le nouveau président de l'UMP. Dimanche soir sur le plateau de TF1, ce dernier a en effet annoncé qu'il allait créer, pour l'aider, ce comité des anciens Premiers ministres de son camp, car, a-t-il dit, il n'a «pas l'intention de conduire cette formation politique seul». 

La position d'Edouard Balladur n'était pas connue lundi , bien que ce soit lui qui ait suggéré à Nicolas Sarkozy l'idée de ce comité, selon des sources UMP. L'ancien Premier ministre sous François Mitterrand devrait être reçu mardi par le nouveau président du parti. 

Chez les autres, l'idée de Sarkozy est loin de susciter un enthousiasme débordant. Dans un premier temps François Fillon  a fait savoir qu'il était contre. Selon son entourage, cité par l'AFP, ce dernier  «ne demande pas de traitement particulier» en tant qu'ancien Premier ministre au sein de l'UMP. «Le BP fonctionne, il n'est pas nécessaire de créer une nouvelle instance. Il n'y participera donc pas», a-t-on affirmé. Un autre proche du député de Paris est allé plus loin, d'après RTL : «Il nous présente un comité des vieux sages pour en faire le comité des vieux cons.» Ensuite, le député de Paris a temporisé.

Les deux hommes doivent se voir mardi. Le second va «écouter sans a priori les propositions» de Sarkozy, selon son entourage qui a souligné qu'il participerait «au bureau politique mercredi à 17 heures».

Raffarin n'est pas contre

Membre de la garde rapprochée de l'ancien Premier ministre de Nicolas Sarkozy, Edouard Philippe a ironisé ce lundi matin sur France Culture sur la proposition faite à Dominique de Villepin, avec lequel Nicolas Sarkozy a mené une guerre sans merci pour être le candidat de la droite en 2007. «C'est la première fois qu'une couleuvre ressemble ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • tropfort le lundi 1 déc 2014 à 17:55

    Bravo Fillon, Juppé décevant.

  • frk987 le lundi 1 déc 2014 à 17:21

    Mais non Pichou, les grèves en périodes de chômage, hormis les administrations.....Quant aux banlieues faudra bien qu'un jour ça explose, le plus vite sera le mieux. Style émeutes de Los Angeles en 1992.

  • pichou59 le lundi 1 déc 2014 à 17:18

    le cinéma commence!!!! ils vont se battre pour le partage des strapontins et je me demande comment ils vont s'y prendre pour succéder à Guimauve 1er - le mal est partout; je redoute les grèves et les banlieues!!!

  • frk987 le lundi 1 déc 2014 à 17:14

    "Il nous présente un comité des vieux sages pour en faire le comité des vieux c...", tout est dit dans cette phrase qui ne fleure pas la finesse mais qui a au moins le mérite d'appeler les choses (ou les gens) par leur nom !!!!

  • M9244933 le lundi 1 déc 2014 à 16:38

    Difficile en effet d'y voir autre chose qu'une petite tentative de manipulation.

  • newwin le lundi 1 déc 2014 à 14:48

    Fillon tiens bon te laisses pas faire sarko c est has been

  • j.delan le lundi 1 déc 2014 à 14:20

    Le rassemblement commence de façon bien curieuse : le meilleur ennemi dit OUI, les "amis" NON !!!!!!!