Combien coûte une fiche de paye à l'entreprise ?

le
0
Combien coûte une fiche de paye à l'entreprise ?
Combien coûte une fiche de paye à l'entreprise ?

C'est une énigme que les chefs d'entreprise ont beaucoup de mal à résoudre. Il est en effet difficile de chiffrer précisément le coût d'une feuille de paie. « En moyenne, on estime qu'un bulletin de salaire à éditer coûte à l'employeur entre 18 et 35 ?. Multipliez ça par le nombre de salariés et vous comprendrez qu'il s'agit d'un poste de dépense majeur pour les entreprises. Or, c'est un coût qu'il est très difficile d'optimiser, voire impossible », prévient Gilles Masson, auteur de « La paie, ça s'apprend ».

Editer une feuille de paie sans erreur nécessite un vrai savoir-faire. « Il ne suffit pas de diviser le prix total par le nombre de salariés pour avoir le prix exact. La paie, c'est un poste qui coûte cher et, surtout, qui est chronophage, qui peut faire passer des nuits blanches. Nous sommes à une époque où les lois évoluent vite et où les lignes de retenue sur salaire et les contraintes de gestion changent sans cesse. Sans compter les taux horaires qui varient pour ceux qui travaillent, par exemple, le dimanche. Dès lors que l'on veut détailler, on arrive vite à des bulletins qui font deux pages », assure Jean-Pierre Taïeb, auteur de « Paie et administration du personnel ».

Quel prestataire ?

C'est la raison pour laquelle la grande majorité des toutes petites structures préfèrent confier la gestion de leurs paies à leur cabinet d'expertise comptable, plutôt que de s'acquitter de cette tâche en interne (synonyme de coût salarial supplémentaire). Une externalisation qui engendre un surcoût, comprenant la marge du cabinet, son savoir-faire et ses propres frais relatifs à l'utilisation des logiciels sous licence.

Dès lors qu'une entreprise dépasse la centaine de collaborateurs, elle préférera généralement gérer la paie en interne. Se pose alors le choix du prestataire avec lequel traiter. Archi-leader sur le secteur, plébiscité par les ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant