Combien coûte un cabinet de recrutement?

le
0
Combien coûte un cabinet de recrutement?
Combien coûte un cabinet de recrutement?

Le prix de la tranquillité. Fondateur de Silicon Salad, une agence Web d'e-commerce lilloise comptant 19 salariés, Olivier Ferlin passe systématiquement par un cabinet de recrutement lorsqu'il doit embaucher. « Accueillir un nouveau collaborateur, dans une petite structure, c'est stratégique. Je préfère être accompagné par un professionnel disposant des compétences nécessaires à l'évaluation complète d'un profil. Même lorsque j'ai identifié un candidat intéressant par le biais de mon réseau, je propose à ce dernier de passer un entretien avec un consultant pour valider ma première impression favorable. Se tromper coûte bien plus cher que les services d'un cabinet ! » raconte-t-il. Les tarifs, justement ? En général, le coût de la prestation, qui va de la définition du profil recherché jusqu'à la présentation d'une short list de trois ou quatre candidats, s'établit entre 15 et 20 % du salaire annuel brut proposé pour le poste.

Une facture qui s'élève à 20% du salaire annuel brut du poste recherché

« Lorsqu'il s'agit d'un poste de haut niveau ou nécessitant une expertise très spécifique impliquant de mener une mission de chasse de tête, le pourcentage tourne plutôt entre 20 et 25 % », complète Wilhelm Laligant, directeur général du cabinet Randstad Executive. Quant aux modalités de paiement, elles varient d'un cabinet à l'autre. « Certains adressent leur facture à la fin de leur intervention, d'autres se font payer par tiers : le premier au début de la mission, le second lors de la présentation des candidats et le dernier à la signature du contrat de travail de celui qui a été retenu », précise Laurent Blanchard, directeur exécutif chez Page Personnel. A ce prix-là, les clients bénéficient d'une période de garantie durant laquelle le cabinet s'engage à trouver gratuitement un remplaçant au nouvel engagé si l'essai n'est pas transformé. « Elle peut aller d'un mois pour une fonction ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant