Combats intenses dans la région séparatiste du Haut-Karabakh

le
0
Au moins 30 soldats ont été tués à la frontière de la région séparatiste du Haut-Karabakh, le 2 avril, dans les pires affrontements entre forces azerbaïdjanaises et arméniennes depuis le cessez-le feu de 1994 entre Erevan et Bakou.
Au moins 30 soldats ont été tués à la frontière de la région séparatiste du Haut-Karabakh, le 2 avril, dans les pires affrontements entre forces azerbaïdjanaises et arméniennes depuis le cessez-le feu de 1994 entre Erevan et Bakou.

Au moins 30 soldats ont été tués, samedi, dans les pires affrontements entre forces azerbaïdjanaises et arméniennes depuis le cessez-le-feu de 1994.

Au moins 30 soldats ont été tués à la frontière de la région séparatiste du Haut-Karabakh des suites des affrontements déclenchés dans la nuit du vendredi 1er au samedi 2 avril entre forces azerbaïdjanaises et arméniennes.

« Il s’agit des plus graves combats armés depuis la mise en place d’un cessez-le-feu [entre Erevan et Bakou] en 1994 », a souligné le président arménien Serge Sarkissian lors d’une allocution télévisée.

Situation « sous contrôle », mais « tendue » « De notre côté, 18 militaires arméniens ont été tués et environ 35, blessés », a annoncé le chef de l’Etat. Au moins « douze soldats azerbaïdjanais ont été tués au combat et un hélicoptère a été abattu par les forces arméniennes », a déclaré dans un communiqué le ministère azerbaïdjanais de la défense.

Erevan a également annoncé la mort d’un garçon de 12 ans, touché par des tirs d’artillerie ayant également blessé deux civils dans un village de la frontière. Sept civils ont été blessés au total selon les autorités de cette région séparatiste, soutenue par l’Arménie. Bakou a indiqué qu’un civil avait été tué du côté azerbaïdjanais.

Selon Erevan, « l’Azerbaïdjan a lancé vendredi soir une attaque massive à la frontière du Haut-Karabakh avec chars, artillerie et hélicoptères », ce que Bakou a immédiatement démenti, assurant que ses forces n’avaient fait que répondre à une offensive du côté arménien.

« Au cours des deux dernières heures, la situation sur la ligne de confrontation s’est stabilisée. Les tirs ont ce...

Retrouvez cet article sur LeMonde.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant