Combats entre les forces libyennes et l'EI près de Syrte

le
0
    TRIPOLI, 2 juin (Reuters) - Les brigades libyennes qui 
soutiennent le nouveau gouvernement de Tripoli soutenu par les 
Nations unies ont compté dans leurs rangs dix morts et 40 
blessés mercredi dans des combats près de Syrte, le bastion de 
l'Etat islamique dans le pays, a-t-on appris de source médicale. 
    Les brigades, essentiellement constituées de combattants 
originaires de Misrata, progressent depuis une semaine dans la 
banlieue de Syrte, sur la côte méditerranéenne, dans le but de 
reprendre la ville à l'EI. 
    Mercredi, elles ont gagné du terrain au sud de la ville et à 
une station-service à l'ouest, selon les communiqués diffusés 
sur les réseaux sociaux.  
    Ces brigades disent avoir été visées par quatre attentats 
suicide à la voiture piégée, dont deux ont explosé avant d'avoir 
atteint leur objectif. 
    La communauté internationale espère que le nouveau 
gouvernement soutenu par les Nations unies, qui est arrivé à 
Tripoli au mois de mars, pourra unifier les groupes rivaux pour 
qu'ils puissent vaincre ensemble l'Etat islamique. 
    Le groupe fondamentaliste sunnite a pris pied en Libye en 
prenant le contrôle de Syrte l'an dernier, à la faveur du chaos 
qui régnait dans le pays. 
    Une autre force qui garde les terminaux pétroliers à l'est 
de Syrte avance également vers la ville. Elle a pris deux 
petites villes précédemment contrôlées par l'EI.   
    Dans Syrte, un habitant a déclaré à Reuters qu'un dignitaire 
religieux avaient sillonné les rues mardi pour demander à la 
population de rester dans la ville et de se battre. 
    L'essentiel de la population de Syrte, qui comptait environ 
80.000 habitants avant l'arrivée de l'EI, aurait quitté la 
ville. Les brigades soutenues par le gouvernement disent vouloir 
donner aux habitants qui sont restés une chance de s'échapper 
avant d'entrer dans les quartiers résidentiels.  
     
    
 
 (Ahmed Eloumami et Ayman al Warfalli; Danielle Rouquié pour le 
service français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant