Combats en Afghanistan, à Kunduz, 30 civils tués

le
0
 (Actualisé avec victimes civiles, précisions) 
    KUNDUZ, Afghanistan, 3 novembre (Reuters) - Une trentaine de 
civils afghans ont été tués jeudi à Kunduz par des bombardements 
aériens pendant des combats entre taliban et  forces afghanes, a 
annoncé le gouverneur de la province du nord de l'Afghanistan. 
    L'armée américaine a déploré de son côté la mort de deux de 
ses soldats. 
    D'après des responsables afghans, les combats ont éclaté 
pendant la nuit à cinq km environ du centre-ville de Kunduz, où 
les taliban avaient réussi à pénétrer le mois dernier. 
    L'intervention de l'aviation américaine en appui de troupes 
au sol a fait une trentaine de morts et des dizaines de blessés 
parmi les habitants, a déclaré le gouverneur de Kunduz, 
Asadullah Amarkhil. 
    "Malheureusement, plus de 30 civils ont été tués, dont des 
femmes et des enfants, pendant les combats. C'est un incident 
horrible", a-t-il dit. 
    Un porte-parole de la police de Kunduz avait auparavant 
indiqué que 16 corps avaient été transportés dans la ville et 
que les habitants avaient laissé éclater leur colère. 
    L'armée américaine a indiqué dans un communiqué avoir mené 
des frappes aériennes pour appuyer ses soldats au sol, pris sous 
le feu alors qu'ils accompagnaient l'armée afghane pour "dégager 
une position des taliban et contrarier les opérations du groupe 
dans le district de Kunduz". 
    "Des forces amies ont été prises sous le feu direct et des 
frappes aériennes ont été menées pour les défendre", a déclaré 
le général de brigade Charles Cleveland, un officier de la 
mission "Resolute Support" de l'Otan en Afghanistan. 
    "Nous prenons les informations sur la mort de civils très au 
sérieux", a-t-il ajouté. 
    Selon un communiqué des taliban, les soldats américains 
participaient à une opération visant à capturer trois de leurs 
membres lorsqu'ils ont été attaqués. La frappe aérienne a visé 
le village où se déroulaient les combats. 
    Bien qu'ils aient été repoussés le mois dernier du centre de 
Kunduz, les taliban contrôlent toujours de vastes secteurs 
autour de la ville. Des membres des forces spéciales américaines 
interviennent régulièrement aux côtés de l'armée afghane dans la 
région. 
 
 (Sardar Razmal, avec Hamid Shalizi à Kaboul, Pierre Sérisier et 
Tangi Salaün pour le service français, édité par Gilles 
Trequesser) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant