Combats dans l'Est libyen pour le contrôle des ports pétroliers

le
0

TRIPOLI, 16 décembre (Reuters) - Des combats ont continué d'opposer mardi en Libye les forces des deux gouvernements rivaux pour le contrôle des plus importants ports pétroliers de l'est du pays, sur fond de menaces de sanctions européennes. L'UE s'est déclarée prête à envisager des sanctions, si nécessaire, contre ceux qui empêchent une solution à la crise politique en Libye, a déclaré mardi Federica Mogherini, Haute représentante de l'UE pour la politique étrangère et de sécurité commune ( ID:nL6N0U03MW ). Les combattants du pouvoir basé à Tripoli ont progressé lundi en direction de l'est pour tenter de s'emparer des ports pétroliers d'Es Sider et de Ras Lanouf. Ces deux terminaux sont fermés, ce qui réduit considérablement les exportations de pétrole. Les forces du gouvernement internationalement reconnu, qui a été contraint de fuir Tripoli en août dernier, ont lancé de nouvelles attaques aériennes mardi contre les combattants massés aux abords d'Es Sider, ont déclaré des responsable de l'est de la Libye. "Nous confirmons que les opérations continuent", a indiqué de son côté le porte-parole des troupes du gouvernement installé à Tripoli, Ismaïl al Choukri. (Eric Faye pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant