Combats dans l'est de la Libye, près de terminaux pétroliers

le
0
    BENGHAZI, Libye, 19 juin (Reuters) - Le gouvernement libyen 
d'union nationale (GNA) a condamné dimanche l'attaque par une 
milice nouvellement formée de forces militaires de l'Est libyen. 
    Les combats ont éclaté samedi au sud de la ville côtière 
d'Ajdabiah, près de terminaux pétroliers. Ils opposent des 
unités militaires fidèles au gouvernement installé dans l'est du 
pays et un groupe se baptisant lui-même "Forces de défense de 
Benghazi". Au moins trois personnes ont été tuées et dix autres 
blessées, a déclaré un porte-parole militaire.  
    Les Forces de défense de Benghazi sont majoritairement 
composées de combattants vaincus il y a quelques mois par des 
brigades fidèles au général Khalifa Haftar, chef de l'armée du 
gouvernement de l'Est, qui combat depuis deux ans les milices 
islamistes à Benghazi. 
    Cette condamnation du GNA est importante car beaucoup dans 
l'est du pays soupçonnent le gouvernement d'union soutenu par 
les Nations unies et la communauté internationale de sympathies 
pour les milices islamistes. 
    Depuis son installation à Tripoli en mars dernier, le GNA 
cherche à imposer son pouvoir aux dépens des deux parlements et 
gouvernements rivaux de Tripoli et de l'est du pays et à 
intégrer les groupes armés au sein d'une même armée nationale.  
    Mais le parlement de l'Est refuse toujours de reconnaître le 
gouvernement d'union, qu'il accuse de favoriser les brigades de 
l'ouest du pays au détriment de celles de l'Est.  
 
 (Ahmed Elumami; Jean-Stéphane Brosse pour le service français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant