Combats aux Philippines contre des rebelles islamistes

le
0
    MARAWI, Philippines, 25 mai (Reuters) - Le gouvernement 
philippin a dépêché des forces spéciales avec l'appui 
d'hélicoptères de combat pour chasser des combattants liés au 
groupe Etat islamique (EI) d'une ville de l'île de Mindanao, 
dans le sud de l'archipel. 
    Ces rebelles occupent depuis deux jours Marawi, une ville à 
majorité musulmane de 200.000 habitants, où des membres du 
groupe islamiste Maute ont pris le contrôle de plusieurs 
bâtiments et incendié une école, la cathédrale et une prison. 
    Ils détiendraient en outre une dizaine d'otages. 
    L'armée a fait savoir qu'une quarantaine de membres "du 
groupe terroriste local" résistaient encore. 
    Le président Rodrigo Duterte a prévenu mercredi qu'il serait 
d'une sévérité absolue face à cette situation et que la loi 
martiale qu'il vient d'instaurer sur Mindanao pourrait rester en 
place durant un an si nécessaire. 
    Les combats à Marawi ont fait au moins 21 morts, sept 
soldats, treize rebelles et un civil.     
 
 (Romeo Ranoco et Roli Ng, avec la rédaction de Manille, Gilles 
Trequesser pour le service français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant