Combats à Tripoli avant la visite de l'émissaire de l'Onu

le
0

TRIPOLI, 16 août (Reuters) - De violents combats entre milices ont éclaté samedi dans la capitale libyenne, quelques heures après l'annonce de la visite, la semaine prochaine, du nouvel émissaire des Nations unies. Des coups de feu ainsi que des tirs de roquettes Grad et d'artillerie retentissent depuis début de la matinée aux alentours de l'aéroport et dans plusieurs quartiers résidentiels de Tripoli. Le diplomate espagnol Bernardino Leon, qui doit prendre ses fonctions le 1er septembre, veut mettre fin aux combats entre milices originaires de Misrata, dans l'Est, et de Zentan, dans l'Ouest, qui ont éclaté il y a un mois. Ces affrontements, d'une violence sans précédent depuis le soulèvement qui mis fin il y a trois ans au règne de Mouammar Kadhafi, ont entraîné l'évacuation du personnel diplomatique occidental et des Nations unies. L'aéroport de Tripoli, que les Zentanis contrôlent depuis 2011, en est le principal enjeux. Les miliciens de Zentane, auxquels se sont ralliés d'anciens membres des forces de Kadhafi, se présentent comme un rempart face aux fondamentalistes et aux Frères musulmans proches de ceux de Misrata, qui disent, eux, vouloir débarrasser la Libye des vestiges de l'ancien régime. (Correspondants de Reuters en Libye, Jean-Philippe Lefief pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant