Combats à Tombouctou, au lendemain d'un attentat suicide

le
0
COMBATS ENTRE ARMÉE MALIENNE ET DJIHADISTES À TOMBOUCTOU
COMBATS ENTRE ARMÉE MALIENNE ET DJIHADISTES À TOMBOUCTOU

BAMAKO (Reuters) - L'armée malienne combattait dimanche un groupe de djihadistes à Tombouctou au lendemain d'un attentat suicide qui a permis aux rebelles de s'infiltrer dans la ville du nord du Mali, apprend-on de sources militaires.

Trois soldats maliens ont été blessés dans les affrontements qui ont contraint les habitants de la ville à rester cloîtrés chez eux, a déclaré le capitaine de l'armée malienne Modibo Naman Traoré.

Tombouctou avait déjà été visée par un attentat suicide dans la nuit du 20 au 21 mars, le premier depuis que les troupes françaises en ont chassé la guérilla islamiste fin janvier dans le cadre de l'opération Serval.

"Cela a commencé avec un attentat suicide à la voiture piégée vers 22h00 (22h00 GMT), qui a servi à distraire les militaires et à permettre à un groupe de djihadistes de s'infiltrer dans la ville pendant la nuit", a-t-il dit.

"Les combats sont intenses et se poursuivent. Nous sommes en train de les encercler."

Bilal Touré, membre du comité de crise de Tombouctou mis en place après la reconquête de la ville, a dit avoir vu un avion de chasse français tirer sur les positions des djihadistes.

Rien n'a été dit sur le nombre de rebelles infiltrés.

Tiemoko Diallo, Adama Diarra; Jean-Stéphane Brosse pour le service français

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant