Combats à Syrte entre les forces de Tripoli et l'Etat islamique

le
0

TRIPOLI, 29 mai (Reuters) - L'aviation du gouvernement autoproclamé basé à Tripoli a bombardé jeudi les positions de l'Etat islamique dans et autour de la ville côtière de Syrte, en Libye, où les djihadistes disent s'être emparés d'une base aérienne. L'Etat islamique a profité du chaos en Libye, où deux gouvernements coexistent près de quatre ans après le renversement de Mouammar Kadhafi, pour s'implanter dans plusieurs villes du pays. Ses combattants se sont emparés cette année de Syrte, ancien fief de Mouammar Kadhafi, repoussant dans les faubourgs de la villes les forces fidèles au gouvernement de Tripoli non reconnu par la communauté internationale. Ce dernier, proclamé par les combattants de l'Aube libyenne, a contraint le gouvernement d'Abdallah al Thinni, seul reconnu par la communauté internationale, et la Chambre des représentants élue en juin 2014 à trouver refuge dans l'est du pays. Un porte-parole des autorités de Tripoli a dit que leurs avions avaient bombardé des positions de l'Etat islamique à Syrte. Il a dit ne pas être informé de la prise par les djihadistes de la base aérienne d'Al Kardhabia, située au sud de la ville près de l'aéroport civil. Sur Twitter, des hommes de l'Etat islamique affirment contrôler cette base aérienne et font état de combats en différents points stratégiques de Syrte. Un civil habitant près de la base aérienne a rapporté que le site semblait être aux mains de l'Etat islamique, ce que Reuters n'a pas été en mesure de confirmer de manière indépendante. (Ahmed Elumami et Ahmed Tolba; Bertrand Boucey pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant